Tu penses trop, tu n’es pas là , tu te dis que tu n’y arrives pas et tu n’y arrives pas car tu programmes ton cerveau à trouver toutes les solutions pour ne pas y arriver.

Alors laisse tomber, installe toi devant ta toile blanche, prend le plus gros de tous tes pinceaux et tend le bras.

Inspire profondément et ressent l’air pénétrer par tes narines doucement, dans tes poumons, dans tout ton corps.

Expire doucement et laisse aller la main qui tient le pinceau. Imagine une danse, c’est peut être la danse d’un animal, d’un insecte, la danse d’une herbe balayée par la brise, la danse du vent qui court sur la plaine, la danse des flammes dans une cheminée, la danse de l’eau qui dévalent les pentes d’une colline, d’une montagne, la danse des pierres qui a commencé depuis la nuit des temps…

Expire doucement et tu commences à sentir ton épaule, ton bras, ton poignet et enfin ta  main danser comme tous les éléments. Ferme les yeux et écoute le bruit du pinceau sec sur la surface de la toile.

Ne mets rien sur le pinceau que l’intention de le faire danser sur la toile.

Recommence l’exercice avec un pinceau moyen, puis avec le plus léger de tous tes pinceaux.

Toujours pas de couleur, pas d’eau.. laisse danser les pinceaux et respire.

prof d'arts plastiques, fabriquant de tableaux. @patrickblanchon38550 http://patrickblanchon.com

%d blogueurs aiment cette page :