Les archives akashiques

Archives akaschiques - Dessin,  40x40x2 cm ©2018 par Patrick Blanchon -

Chacun de nous peut se rendre là bas, ou plutôt ici. Car c’est bien ici et maintenant que tout existe et nulle part ailleurs.

Les dernières découvertes vraiment majeures  des scientifiques mettent l’accent sur la réalité de la matière et l’intervention de l’observateur agissant sur cette réalité. Il n’y a que lorsque on regarde une chose qu’elle existe …Mais avant ou après, il n’est aucune certitude que cette chose possède une existence en dehors de l’observateur.

Nous avons tous fait l’expérience de revenir sur les lieux de notre enfance et selon notre état d’esprit, la vitesse du vent, et notre position de compte en banque nous n’avons pas retrouvé la sensation originale.

Qu’est ce qui a changé dans ce cas ? est ce le lieu ou est ce nous ?

Lorsqu’on peint un tableau la manière de regarder ce tableau varie aussi.

Est ce le tableau qui change ou le peintre ?

Ainsi une interaction s’opère t’elle entre esprit, conscience et matière, réalité.

« Au début les montagnes sont les montagnes, ensuite les montagnes ne sont pas les montagnes et encore ensuite les montagnes sont les montagnes ».

Aujourd’hui, ici et maintenant est le  lieu de tous les potentiels.C’est dans l’ici et maintenant que nous prenons des décisions, que nous effectuons des choix et des renoncements qui impactent nos vies, nos tableaux, notre conscience. C’est dans l’ici que les montagnes et les tableaux peuvent exister.

Chaque choix, chaque acte comme un caillou qui tombe à  la surface de l’eau propage des ondes qui atteignent les rivages de notre réalité en en  accroissant ou diminuant les possibles.

Mon activité de peintre me sert à élaborer des portes, des fenêtres vers cet » ici et maintenant. »

Parfois suivant mon alignement j’obtiens juste des trous de souris, parfois des portails de cathédrale, cela n’a pas beaucoup d’importance. Toute porte, tout fenêtre indique une séparation et un passage  entre deux pièces, deux plans, deux états.On pourrait résumer entre ici et ailleurs, ici et au delà … l’important n’est pas la taille de l’ouverture, mais de persévérer…

Si l’étymologie du mot évoque la fermeté dans la durée la constance dans un sentiment, une manière d’agir ou une résolution , persister à considérer la matière inerte et étrangère à notre esprit, à notre conscience est sans doute le petit caillou lancé par inadvertance qui nous fait vivre une réalité étroite dans une confortable ignorance.

J’aime bien la définition de Patrick Bureinstenas qui poursuit une quête personnelle dans le domaine de l’alchimie.Quand il nous apprend que « persévérer » dans  la magnifique langue des oiseaux  peut aussi signifier  » percez et vous verrez »…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.