De l’importance de se fabriquer un tambour.

©2018 par Patrick Blanchon

Le Littré nous apprend :

« On dit qu’un tambour couvert d’une peau de brebis ne résonne point et perd entièrement le son lorsque l’on frappe sur un autre tambour couvert d’une peau de loup »

Que le mot tambour était inconnu des romains et qu’il nous vient du perse et des maures.

Tout ceux qui prône un  temps profane, un temps de labeur, un temps d’usine, un temps de banquier  n’utilisent pas la bonne peau ou n’utilise pas l’instrument.

Le tambour c’est l’instrument d’un autre temps. Un temps mythique que nous reconnaissons tous étrangement lorsque le son de celui ci nous parvient.

La transe dans laquelle il nous fait pénétrer nous fait parcourir des sphères inconnues du petit pois qui flotte à la surface de l’océan et qui de temps en temps s’époumone à grands coups de  » je maîtrise ».

En peinture il est nécessaire de chercher sa peau longtemps afin de confectionner Le tambour.Cette peau sur laquelle va danser, frapper, caresser le pinceau. sans qu’elle ne crève, ne s’abîme, ne se relâche.

Une fois celle ci trouvée et solidement arrimée le peintre est à même de chercher le rythme le plus à même de voyager sa peinture.

Peu importe le temps qu’il fait autour, peu importe les vicissitudes, les espoirs et les déceptions.

Des que le pinceau touche la toile, les voiles s’écartent , la couleur donne le ton le voyage commence.

C’est pour cela qu’une peau de mouton ou de brebis est peu recommandable car bien moins résistante à la flamme des rythmes et des silences.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.