Sayd Bahodine Majrouh

img209

C’était du temps où je mangeais de la poésie faute de mieux que j’étais tombé sur lui, le voyageur de Minuit qui ensoleilla d’un soleil noir  ma journée ordinairement frustre et chiche, dans la labyrinthique bibliothèque du Centre Georges Pompidou.

Sayd Bahodine Majrouh (1928-1988) est un écrivain afghan qui a rédigé une suite de récits sur ce qu’il appelle les « Ego monstres. » On ne trouve presque plus ses livres désormais que chez les bouquinistes, après vérification, j’en suis déçu pour les lecteurs français.

Il nous reste encore chez Babelio, la possibilité d’acquérir « Les chants d’errance », et c’est à peu près tout.

Assassiné à Peschawar,au Pakistan près de la frontière afghane en 1988, une année après mon départ de Quetta donc , j’aurai toujours en moi le regret de ne l’avoir pas rencontré ailleurs que dans ses textes. Le rencontrer autour d’un verre de thé par exemple même sans beaucoup parler , juste de regard à regard et pas grand chose de plus.

Le fait d’avoir pensé à lui aujourd’hui et de m’être mis en quête de retrouver ses livres en vain m’attriste. Ce qu’on trouvait encore facilement dans les années 80 on ne le trouve plus désormais en 2018. Cela montre la relativité de nos engouements liés à l’époque, à l’air du temps et comment le rouleau compresseur de la postérité écrase et nivelle nos amours anciennes, les réduisant à des souvenirs luisants bijoux démodés enclos dans de minuscules coffres de velours.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.