Eurysthée, roi de l’Argolide demande à Hercule de détruire les oiseaux du lac de Stymphale qui sont décris comme étant cruels et se nourrissant de chair humaine.

En fait de lac il s’agirait plutôt d’un marais à proximité de celui ci qui rend la progression d’Hercule quasiment impossible. Il tente bien de décocher quelques flèches mais cela provoque la fuite des volatiles et Hercule dépité implore alors Minerve pour l’aider. La déesse compatissante fait alors jaillir deux cymbales (probablement en cuivre) qui s’entrechoquent et provoque un tel coup de tonnerre sonore qu’il fait s’élever des fourrés tous les oiseaux. Hercule n’a plus qu’à décocher ses flèches mortelles pour débarrasser le lac et son marais du fléau .

Bien évidemment il s’agit d’un récit à plusieurs couches de compréhension les travaux d’Hercule étant  l’illustration d’une initiation alchimique.

Il s’agit dans ce cas d’une épuration que l’on ne peut effectuer sans la présence de Minerve qui représente à la fois la guerre mais aussi la sagesse l’intelligence et l’industrie  qui trouve l’étrange astuce de faire apparaître   ces cymbales. Or ces cymbales sont constituées de cuivre qui est aussi le métal symbolisant Vénus. Autrement dit pour chasser nos idées noires l’intelligence et la sagesse proposent que celles ci soient effrayées  par le bruit que produit l’amour. 

Vincent mon ami si tu avais pris connaissance de cette histoire et imploré Minerve en temps voulu peut-être n’aurais tu pas été aussi célèbre que tu l’es désormais presque comme Hercule.

Et en même temps le plomb que tu as choisi pour mettre fin aux idées noires s’est bel et bien transformé en or malgré toi.

Tous ces corbeaux qui jaillissent du blé dont ils ont fait leur territoire comme un marais, celui des oiseaux du lac de Stymphale.

prof d'arts plastiques, fabriquant de tableaux. @patrickblanchon38550 http://patrickblanchon.com

%d blogueurs aiment cette page :