La chance de ma vie.

Les chances de la vie. huile sur toile Patrick Blanchon 2019

Lorsque je la vois arriver, avec ses « frou frou », ses confettis, des cadeaux plein les bras et ses yeux enjôleurs je ne sais pourquoi mais tout s’assombrit alors rapidement. Quelque chose remonte à la surface et m’agace au plus haut point. Les relations que j’ai entretenues avec « les chances de ma vie » sont à peu près les mêmes que j’entretiens avec le 14 juillet et les fêtes de Noël, une sorte d’amour vache en somme.

Je voudrais tellement être heureux enfin un jour. Mais lorsque cela risque d’arriver je cours vite à perdre haleine dans le sens contraire. C’est pour cela qu’avec toutes les « chances de ma vie » j’ai divorcé en hâte. Ce n’est vraiment pas possible de vivre dans un esprit de fête chaque jour.

Pourtant elles furent nombreuses à postuler à mon bonheur. Assis derrière mon petit bureau imaginaire je les revois les unes derrière les autres à la queue leu leu se présenter à nouveau et me vanter leurs diverses qualités, faire flamboyer devant mes yeux leur promesses d’utilité, de plus-value, de profit… bref leur candidature au poste de chance incontournable. Et pourtant toutes furent contournables absolument. Je n’ai jamais pris le recrutement à la légère.

L’embarras du choix m’a énormément aidé. Peser le pour et le contre aussi. Oh bien sur j’ai parfois eut un coup de cœur intempestif, un emballement aveugle, je ne suis qu’un être humain après tout. Un être humain maigrement doté d’espoir mais doté quand même sinon je n’aurais pas relevé la tête lorsqu’elle apparut enfin dans l’encadrement de la porte. C’était ELLE.

Elle ne fit rien pour exhiber ses talents. Aucun artifice particulier. Pas d’effet « flash », pas d’appel de phare. La simplicité incarnée au premier abord avec un je ne sais quoi d’enfantin, d’attendrissant inspirant à la fois le respect et la confiance. Et puis surtout elle savait m’arrêter lorsque je commençais à parler. Elle savait désamorcer toute tentative de fuite dans la parole et nous avons pu enfin, ensemble partager le silence. Un silence tranquille, un silence rond et plein. Un silence roboratif.

Alors elle commença à évoquer des « projets ». Et là ce fut extraordinaire, parce que vraiment je n’avais jamais connu cela. Aucune chance ne m’avait jamais présenté d’avenir. Elle du comprendre que c’était là sa force, son avantage. J’obtempérai bien volontiers comme un gamin resté trop longtemps dans son coin à qui on propose soudain un paquet de bonbons et un peu d’attention.

Nous commençâmes par un petit projet. Se rendre à Barcelone en hiver. Ce fut magnifique. La date avait été prise, arrêtée dans le temps, les billets aussi on ne pouvait plus renoncer quand tout avait été si rondement mené si bien prévu, préparé. Et c’était une sensation fabuleuse à la date susdite de réaliser enfin ce à quoi nous pensions depuis de nombreux jours.

Il y eut d’autres projets semblables et au cours des années nous visitâmes, Prague, Venise, Florence,Athènes, Palerme, et puis un jour nous ratâmes l’avion pour Berlin.

Ce fut je crois à partir de là que les relations commencèrent à s’assombrir avec la chance de ma vie. Elle avait compris que je n’avais aucune endurance sur le long terme, que je n’étais pas capable de tenir la distance même à coups de petits projets. Elle fut profondément déçue. Et moi finalement libéré d’une certitude, je me surprends à attendre une nouvelle candidature, avec cette crise qui n’en finit pas nul doute que je ne trouve la perle rare.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.