Du bon usage de la colère.


https://mediaindia.eu/culture/un-portrait-rarissime-du-mahatma-gandhi/

Gandhi lui même que l’on connait surtout pour sa doctrine de la « non violence » incitait au bon usage de la colère et de l’indignation qui, selon lui, permettaient de s’élever face à la fatalité. Lorsqu’on lit Homère, on peut assez rapidement se rendre compte aussi de la vénération que portaient les anciens à la colère. Par projection et sublimation souvent attribuée aux dieux la colère et le sacré entretiennent depuis la nuit des temps des rapports intimes. C’est ainsi que l’on retrouve souvent la colère comme une nécessité à tout changement profond d’état, comme le feu de la forge, la colère est le lieu de la transformation, c’est à sa flamme, à température savamment contrôlée que les experts fabriquent leurs plus belles lames.

Avec le temps et le mensonge de l’abolition des privilèges ceux qui nous gouvernent l’ont pointée du doigt comme objet néfaste. Sous prétexte du « savoir vivre ensemble » se mettre en colère, c’est se placer à la marge comme perdre le sens commun. Car c’est souvent que ceux qui sont possédés par la colère, l’expriment comme une force étrange, qui disent ils, les place « hors d’eux mêmes ».

Hors de moi qui suis je alors sous l’emprise de cette colère sacrée ?

L’étymologie du mot provient de choléra qui nous le savons désigne également d’anciennes épidémies dans le monde moderne, mais qui réapparaissent dans d’autres parties du monde lorsque les conditions essentielles d’hygiènes font défaut.

D’ailleurs il serait intéressant de retracer l’histoire de la salubrité publique comme rempart au choléra, nous en apprendrions surement beaucoup sur le comment et le pourquoi les gouvernements se proposent d’affronter la saleté et le désordre afin d’instaurer la tranquillité des foules et ainsi repousser la colère au delà des villes, au delà des frontières.

Il n’est pas rare que le sacré et la saleté soient liés, la maman et la putain depuis l’origine du monde ne font qu’une, on se rappellera des vestales qui le jour adorent la figure sacrée de la terre mère sous ses différents vocables et la nuit deviennent prostituées afin de s’offrir à la populace moyennant monnaie afin de masquer la charité qui est leur objectif véritable. Robert Graves parlent de ces vestales mâchant aussi certaines nuits des feuilles de laurier et se répandant dans les ruelles des cités antiques en quête de chair fraîche à dévorer. La feuille de laurier ayant la propriété de placer celle qui la mâche en une sorte de transe, associée facilement à la colère pour le profane.

En passant on notera les patronymes des déesses antiques Ira, Héra..

Le mot colère apparaît tardivement dans la langue française supplantant ainsi le mot ire dont la racine sanskrite est Ira qui signifie alors « vigueur » .. on n’oubliera pas non plus qu’en latin « hira » signifie « entrailles » , et que les anciens devins lisaient souvent le dénouement des problèmes dans les entrailles des gallinacées, et que la bile également avait une fonction sacrée qui pouvait inciter au génie tout bon mélancolique qui se respecte. Le siège de la colère se situe alors dans les entrailles , dans le foie, et dans les intestins.

Le 30 janvier 1948 Gandhi est assassiné de 3 balles de revolver par Nathuram Godse, un extrémiste indien opposé à la politique de réconciliation des hindous avec les musulmans.

Le 31 octobre 1984 La première ministre indienne Indira Gandhi est également abattue par Beant Singh et Satwant Singh, deux extrémistes sikhs appartenant à sa garde.

La colère et la providence peuvent bien aussi être associées au travers du regard de la fatalité. Et c’est normal puisque c’est toujours pour ou contre celle-ci que cette passion s’élève naturellement.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.