Le « faire avec » et le « c’est comme ça. »

On peut parler de maladie, de caractère particulier, de papillonnage, de dispersion, autant de manière de pointer du doigt l’aspect négatif d’un fonctionnement. Et celle ou celui qui traverse toutes ces évocations du mal n’ont pas beaucoup de choix, que d’ écouter et s’en trouver meurtri, victime, ou bien se dire que c’est un apanage que d’autres ne peuvent pas comprendre, en faire une force, une qualité. Il y a dans ce dernier cas ce moment de bascule qui ressemble à la frontière d’une terre toute neuve, d’ un nouveau monde, et pourtant le moyen de transport pour y parvenir est simple : « faire avec » vaut toutes les caravelles, tous les concordes, tous les trains et même la téléportation est encore trop peu rapide pour rivaliser de rapidité avec cette expression pourtant vieille comme le monde.

Le « C’est comme ça », n’emporte pas vers les mêmes altitudes. Le c’est comme ça ramène à la terre, au plancher des vaches. La résignation qu’il propose rappelle une réalité collective approximative qui souvent ne sert qu’à dissimuler nos impuissances, nos lâchetés, notre ignorance.

Il est assez peu probable que sans entrainement quotidien, l’optimiste comme le pessimiste, ne puissent se caler de façon durable sur l’un de ces deux points de vue d’appréhender l’existence. Il arrive alors un mouvement pendulaire, parfois ténu, qui nous ferait osciller sans s’en apercevoir de l’un à l’autre entre le « faire avec » et le » c’est comme ça »

Le zapping propose cette solution afin de s’habituer petit à petit à la diversité d’émotions que le passage de l’un à l’autre produit. Intégrer en soi ce zapping alors est peut être en lien avec le bouddhisme tibétain qui parle grosso modo de la même chose : Regarder le faire avec et le c’est comme ça comme des nuages dans le ciel et rester calme devant leurs multiples manifestations. Alors les plus grands maîtres en la matière, certains l’observeront sans doute, sont des personnes simples et qui sourient beaucoup lorsqu’elles n’éclatent pas de rire.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.