Depuis l’école il est là et on nous apprend à le supporter avec de mauvais points, des claques, des coups de règle sur les doigts ce qui provoque par résignation l’habitude.

Puis c’est l’entrée à l’usine, au bureau et il faut bien s’y faire aussi., l’atmosphère souvent lugubre des petits matins , la cohue des transports en commun , les coups de gueule des petits chefs , la transparence que nous opposons aux rêves des filles qui voudraient du solide et du sécurisant.

Nous passons notre vie toute entière à supporter l’insupportable par oubli, par fatigue, par lassitude et à quoi bon . Il faut parfois un choc, une déflagration énorme pour que nous nous réveillions et le retrouvions intact tel qu’il a toujours été dans le fond. Il faut des tours qui s’effondrent, des salles de concert jonchées de cadavres, quelque chose de si extraordinairement monstrueux pour qu’on se dise merde rien n’a changé et c’est bien horrible de tout prendre en pleine figure à nouveau.

Et puis les jours filent et on replonge dans le quotidien et l’on oublie à nouveau, on se range convenablement dans les files d’attente, on évite d’égorger les gens, on paie ses impôts et on vote contre un tel ou une telle plutôt que d’espérer vraiment que le candidat élu sorte véritablement du lot.

On lit ensuite tous les scandales et on s’offusque collectivement de s’être une fois de plus fait berné comme si c’était la première fois. Puis on oublie à nouveau , le quotidien, et on se prépare à revoter encore et encore .

Pourtant la vie nécessite ce combat permanent et de front contre l’insupportable , pas la peine d’attendre la guerre ou l’attentat pour s’y mettre. Il me semble qu’une vigilance animale devrait être apprise dés le plus jeune age pour s’opposer à l’insupportable.

Pour cela il faudrait que l’école ne soit plus ce qu’elle est, que le monde ne soit plus celui ci ni les usines, ni les bureaux, où nous passons notre temps à esquiver la vie comme l’insupportable.

Publicités

prof d'arts plastiques, fabriquant de tableaux. @patrickblanchon38550 http://patrickblanchon.com

%d blogueurs aiment cette page :