coupe transversale d’un cerveau d’éparpillé. Stylo bille Patrick Blanchon

Notre cerveau d’après les dernières informations dont je dispose est une bien étrange entité. Il est froid, il n’éprouve aucune émotion, aucune douleur, et sa constitution est extraordinairement complexe, si bien qu’on ne sait toujours pas rivaliser avec celui ci, notamment pour le modéliser, pour créer des cerveaux, doter les machines de ceux ci, ou même s’en approchant. Lors de son développement le cerveau de l’enfant, dans le ventre de la mère produit à une vitesse sidérante un nombre de cellules chaque seconde. En revanche le cerveau pré frontal ne serait pas achevé avant l’age de trente ans.

On ne sait pas grand chose comme je te le dis et surtout on ne sait pas si le cerveau et l’esprit ne sont qu’une seule et même chose, on n’en sait absolument rien, on a beau faire de jolis films d’imagerie médicale de quelqu’un qui serait en train de penser, ça n’explique pas du tout si c’est le cerveau qui pense ou s’il entre en interaction avec autre chose, qu’on peut appeler l’esprit, en latin spiritus, qui anime.

Possible que le cerveau ne soit qu’une interface, un périphérique tout simplement ou une antenne pourquoi pas. Il existe en lui un centre de commandes ( qu’on ne voit pas ) pour chaque organe. Ainsi nous avons la possibilité de respirer durant 75% de notre existence grâce à ce centre de commande qui prend en charge que nous le voulions ou pas cette fonction vitale. Il suffirait que je t’en parle pour que tu te mettes à prêter attention à ta respiration et c’est là un mystère encore , nous avons cette possibilité en tant qu’être humain d’être conscient du fait de respirer, et nous pouvons même contrôler notre respiration ce que ne peut pas faire un animal. Le primate notamment est incapable de contrôler sa respiration. Depuis Galien et ses dissections de cerveau de singe environ 200 différences ont été relevées entre un cerveau de singe et un cerveau humain, on ne saurait donc vraiment dire que l’homme descend naturellement du singe, il s’est passé quelque chose entre les deux assurément.

En revanche il existe un centre de commande et nous n’avons pas la main, celui du cœur. En cas de détérioration grave de celui ci lorsque il est clair que tout va se terminer, quelques millisecondes avant l’arrêt cardiaque définitif c’est bel et bien du cerveau que provient le signal de couper la machinerie.

16 millions de cellules dans un cerveau de singe, 75 millions de cellules dans un cerveau humain. Bon des fois on se demande à quoi ça nous sert vu le résultat.

Si on mettait bout à bout l’ensemble des nerfs des canaux du cerveau on obtiendrait une distance égale à deux fois le tour de la terre.

Entouré par une glue pas très ragoutante le cerveau ne se laisse pas explorer aisément, avec ses 5 étages il ressemble à une forteresse imprenable.

Qu’est ce qui fait une telle différence entre un cerveau de primate et un cerveau humain, pourquoi le chaînon manquant reste t’il introuvable ? On peut évoquer tout un tas de théories y compris une intervention génétique extraterrestre pourquoi pas et celle ci ne serait pas la plus loufoque de toutes.

Quant à l’esprit, à la conscience nul ne saurait expliquer ce que sont ces deux entités mais, peut être une piste intéressante par la poésie liée à l’astrophysique.

en effet si l’on observe la quantité inimaginable de cellules, de neurones et les connexions innombrables de chaque neurones avec les autres, si on fait le compte nous ne sommes pas loin du nombre d’étoiles, de corps célestes que nous sommes en mesure de compter dans l’univers connu .. de plus on découvre désormais que tout est plus ou moins baignant dans l’énergie noire ou la matière noire , comme c’est étrange, nous avons aussi la même énigme dans notre cerveau , on appelle cela le corps noir …

Il faut remonter à l’alchimie sans doute pour effleurer quelques idées déjà pensées bien en amont de nos soi disant découvertes scientifiques. Je ne vais pas en dire bien plus sur ce sujet car cela mériterait un livre entier mais cet esprit qui nous anime est familier de Paracelse notamment mais de bien d’autres. L’esprit primordial, ou le Grand Esprit des amérindiens, ou encore Dieu, nous pouvons l’appeler par de multiples noms cela signifie juste que nous sentons bel et bien sa présence sans toutefois pouvoir définir scientifiquement ce que c’est.

Il en va un peu de même pour la conscience. Aujourd’hui nous vivons une époque formidable ou les neuro sciences les neuros scientifiques sont à la mode cependant aucun ne peut non plus vraiment dire que ce qu’est la conscience, est ce un phénomène électrique produit pas le cerveau ou autre chose ? on ne peut pas encore le dire mais je penche bien sur pour autre chose qu’une ampoule qui s’allume et s’éteint.

20 watt je crois c’est la puissance dont le cerveau à besoin pour faire fonctionner toute la machinerie. encore bien étrange qu’une si faible puissance puisse tant produire..De plus l’électricité dont il a besoin il l’a produit lui même , on commence tout juste à se pencher là dessus aussi.

Il serait peut être bon de se tourner alors vers le Tibet qui pratique la méditation pleine conscience depuis belle lurette pour en savoir plus sur la conscience, sur l’esprit et le cerveau. non ça ne sera pas scientifique comme on a l’habitude de le concevoir la belle affaire, pour avoir conscience de la conscience il est nécessaire d’avoir du recul comme de la considération, ce mot formidable qui veut dire voir toutes les étoiles en même temps

prof d'arts plastiques, fabriquant de tableaux. @patrickblanchon38550 http://patrickblanchon.com

2 Comment on “La conscience de la conscience.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :