Le Boi-Bumba est une légende brésilienne du nordeste qui raconte l’histoire d’un bœuf joyeux qui dansait et faisait le bonheur d’une ferme et de ses propriétaires. Mais, un jour, un employé de la ferme voulant satisfaire son épouse qui était enceinte, tua le bœuf pour cuisiner la langue de ce dernier et l’offrir à sa femme qui en avait très envie. En colère, les habitants de la ville et les propriétaires de la ferme persécutèrent le couple et prièrent désespérément pour sauver le bœuf. Finalement, ils réussirent à le ressusciter et firent une grande fête pour célébrer l’évènement.

Que peuvent les indiens du fin fond des forêts contre la mondialisation et la politique de Bolsonaro ? le village c’est le monde tout entier et nous devrions tous nous insurger contre l’affront commis contre notre poumon central de la part d’une clique d’ignorants.

En hommage à la forêt Amazonienne mon ami Thierry Lambert a réalisé une grande fresque de près de 10 mètres de long évoquant les divers symboles de la grande foret, et de ses habitants, végétaux, animaux, humains, et le grand fleuve amazone. J’ai l’honneur et le plaisir de vous présenter un petit diaporama à partir de ses peintures. La musique est une chanson sur le fameux roi Bumba dont je parle dans le début de ce texte.

Lien de la vidéo: https://youtu.be/sOBCtDGGvhc