Investir sur soi.

Tu l’as surement remarqué mais on ne peut plus surfer deux minutes sur le net sans être harponné par une kyrielle d’offres alléchantes concernant tout un tas de sujets aussi passionnants les uns que les autres. Ma boite mail en est pleine !

Comment vaincre sa timidité

Comment devenir Charismatique

Comment écrire un roman à succès

Comment avoir toutes les filles qu’on veut

j’en passe et des moins bonnes.

Evidemment les sujets que j’ai choisis de citer non aucun lien avec les sujets qui m’intéressent vraiment dans la vie.

Mais tout de même si j’ai envie de t’en parler c’est que cela a bel et bien attiré mon attention pendant quelques secondes.

Le mot clef de tout cela tu l’as compris c’est « attirer ton attention », voir te distraire de la liste de raisons pour lesquelles tu étais en train de surfer sur le net.

Parfois ça marche vraiment, par exemple quand Antoine BM t’envoie son mail quotidien et qu’il te propose de créer ton école en ligne ben ça fait mouche.

J’ai donc décidé de me payer la formation d’Antoine que je connais assez bien désormais, cela fait une année environ que je le suis que j’observe ses stratégies, et je ne peux pas être autrement qu’admiratif.

C’est un jeune homme pragmatique qui sait ce qu’il veut et qui sait l’obtenir visiblement. Alors que moi je suis un vieux de 60 berges qui a passé sa vie à changer de point de vue, de religion, de femme, de job , à errer, bref à voyager autrement qu’en charter parce que cela n’allait pas avec mes genoux.

Un jour un gars m’a dit « pierre qui roule n’amasse pas mousse »

La belle affaire, qu’est ce que j’en ai à faire d’être plein de mousse lui ai répondu derechef ! je suis venu au monde nu j’en repartirai pareil !

Mais du coup si je te parle de ce jeune aujourd’hui c’est parce que je suis victime d’une étrange nostalgie.

Si j’avais 25 ans aujourd’hui il est certain que je serais dans cette mouvance de vendre mes formations en ligne sur un tas de sujets plus ou moins intéressants.

Si j’avais 25 ans aujourd’hui je ne serais pas salarié je serais déjà à mon compte et je ne posséderais pas beaucoup plus que ce que je possédais à 25 ans déjà , c’est à dire que j’aurais en plus un Ipad, un Yéti, peut être un clavier bluetooth, un hub pour pouvoir utiliser tout ça et puis un petit sac d’habits. Et je serais souvent en voyage car avec le net on peut bien travailler de partout on s’en fout.

Si je regarde leur parcours à ces jeunes, car il y en a plusieurs que je suis attentivement mais je ne vais pas les citer tous. Une chose qu’il m’ont apprise importante, c’est l’idée d’investir sur soi.

A part dans les années 90 où j’ai décidé de suivre une formation de PNL payante, je n’ai guère investi sur moi par ce biais.

J’ai investi du temps dans les études pourtant, dans les bibliothèques, , j’ai investi du temps dans mille et un naufrage sentimentaux et professionnels, mais je n’ai jamais eu vraiment envie de me former pour acquérir des méthodes rapides et efficaces afin de « gagner ma vie »

C’est ce que proposent tous ces jeunes gens, investir sur soi , c’est à dire leur acheter du contenu de la formation pour des sommes relativement modiques.

Le pack d’Antoine pour créer son école était en promo et dans mes cordes alors j’ai sauté le pas.

C’est vrai que mon plus gros problème c’est de trouver un ordre pour organiser les choses. Un plan d’action, j’ai tendance à partir dans plein de directions en même temps, un plan en étoile loin du centre névralgique des choses justement, c’est à dire l’action. ou plutôt je vais dire que je réalise des actions désordonnées , des actions qui n’ont rien à voir les unes avec les autres bien souvent.

Alors là me suis je dit si je ne passe pas à l’action c’est vraiment nul.

Un peu comme un patient qui entre en psychanalyse, je me suis dit je paie donc je fais gaffe, je suis sérieux merde faut rien louper.

J’ai essayé aussi la psychanalyse, une fois. Je me suis tiré en quatrième vitesse. J’ai épousé une psychanalyste pour achever d’en finir avec la psychanalyse.

Dans le fond je pourrais me réjouir de n’avoir jamais pris le temps d’établir un vrai plan d’action dans ma vie car je n’aurais tout bonnement pas eu cette vie là dont je ne suis ni fier ni honteux dans le fond.

Mais bon comme je vais avoir 60 ans en janvier je me suis dit que c’était peut-être un soubresaut utile à la suite

Qu’est ce qu’on ne donnerait pas finalement pour s’illusionner encore un peu ..?

Et tu vois il se pourrait bien que pour passer à l’action justement il ne faille pas se poser toutes ces questions, il faudrait avoir 25 ans et foncer même si c’est dans un mur, ce n’est pas bien grave.

Du coup voilà une résistance au changement comme j’ai l’habitude d’en fabriquer à tour de bras et si tu es un peu dans ce même type de fonctionnement inscris toi à mes contacts privés pour commencer, tu recevras une liste de bonne raisons que l’on s’invente communément pour ne pas faire les choses et comment contourner cette manie.

https://urlz.fr/aSST

2 commentaires sur “Investir sur soi.

    1. Merci Christine ! Et oui bien sûr ce qui me manque c’est l’organisation et cette formation semble combler le manque pour le reste je fais confiance à ma créativité 😉 et bien sûr je ne manquerai pas de raconter les hauts les bas et tout et tout ! Belle journée !

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :