Pierre de Rosette.

Me revient soudain en tête une petite anecdote. J’ai 5 ans et je suis intrigué par le fait que tout le monde ne parle pas la même langue. L’anglais notamment dont j’ai entendu quelques mots récemment est une nouvelle énigme à résoudre. Comment peut-on parler cette langue ?

Et alors je me demande si l’anglais n’est pas tout bonnement du français à l’envers. Je m’entraîne sous la douche à inverser chaque mot et voilà, rien de plus simple, me voici anglophone et satisfait de ma trouvaille.

Le problème se pose pour traduire l’anglais en français car je ne m’y retrouve pas du tout, j’ai beau prendre le mot dans tous les sens, l’examiner, inter changer les lettres, ça ne fonctionne pas.

Quel dépit que cette première rencontre avec une langue étrangère dont je ne puisse seul percer les mystères.

Et certainement en fut il pareil pour ma langue maternelle le français. Sans doute là aussi ai je à un moment donné de ma vie voulu en percer les mystères par moi seul. Par la sonorité surtout que chaque mot proposait. C’est comme s’il y avait une couche profonde sous la langue, une couche sonore, bien plus explicite pour moi que toute définition à venir, que toute explication rationnelle, étymologique, historique etc .

La langue avant tout est une affaire de musique.

J’adore apprendre le russe avec Vania par exemple. Je monte sur ses genoux et il ouvre le vieil assimil dont le papier dégage une odeur de choux et d’oignon.

« Ia lioubliou cacao, ia nié lioubliou tchaï « 

Quelle joie de se mettre en bouche quelques mots de russe ! Je me les répète à l’envie des que j’ai un moment en même temps que la musique qui va avec et qu’on appelle l’accent tonique.

J’aime bien ce mot « tonique » qui se termine comme mon prénom alors que je n’aime justement pas mon prénom qui commence par « Pat » et qui me fait tout de suite penser à « nouilles. » le « tr » est mal fichu aussi et me flanque la nausée quand ma mère m’appelle alors que je suis sur le cerisier du jardin. « Patrrrrrrick  » ou bien « Patriiiiiick »

De toutes façons je n’aime pas qu’on m’appelle en général à cette époque de mon existence, j’aimerais qu’on me fiche la paix, qu’on ne me dérange pas.

Je ne sais pas ce qui me dérange le plus, si c’est le fait d’avoir à quitter mon refuge entre ciel et terre ou bien la sonorité grinçante et craquante de ce prénom que l’on hurle.

C’est bien plus tard à Naples en Italie que je découvrirai la beauté de mon prénom dans la bouche d’une grande et belle fille qui le prononcera enfin correctement de façon mouillée et douce en n’insistant pas sur les parties rugueuses de celui ci.

Mon arrière grand père est encore vivant dans cette mémoire et je le revois assis à sa table de cuisine en train de résoudre les mots croisés de la Montagne.

Il connait le dictionnaire tout entier par cœur raconte la légende familiale et le mot dictionnaire restera ainsi comme une sorte d’Eldorado fiché dans ma cervelle que seuls certains génies peuvent atteindre.

D’ailleurs, lorsque je fais des bêtises, mon père me fait copier des pages et des pages du dictionnaire  » pour m’apprendre à ne pas faire l’idiot« 

Et voilà encore toute l’ambiguïté de mon rapport avec un mot car dictionnaire est à la fois un Eldorado et une galère, un plaisir et une punition mélangés.

Cela ressemble tout à fait quand j’y repense au comportement verbal que je surprend dans la voix de ma mère. ce mélange d’amour et de hargne qui sort de sa bouche en accompagnant les mots. L’onctuosité dont elle les tartine pour les appuyer ensuite d’une gifle ou d’un coup de martinet.

Toute cette couche sonore finalement qui m’a énormément impressionné des l’enfance quand on use d’un langage, quand on veut me parler de quelque chose je crois que je suis resté bloqué sur celle ci longtemps et qu’ensuite la définition, le sens même des mots qui accompagnaient cette langue je n’en ai jamais fait vraiment grand cas.

prof d'arts plastiques, fabriquant de tableaux. @patrickblanchon38550 http://patrickblanchon.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :