La difficulté de trouver un thème en peinture revient régulièrement. Cela est souvent dû à une volonté d’originalité.

Il n’y a pas beaucoup de thèmes différents dans l’histoire de la peinture. Si tu regardes bien tu vas trouver qu’ils se réduisent généralement au paysage, à la figure, et à la nature morte.

Ces trois catégories bien sur peuvent être encore affinées, dans le paysage il y a la campagne, la mer, la forêt, la montagne..

Dans la figure cela peut aller du portrait, au nu debout, allongé, à la scène de bataille qui mêle en même temps le paysage et les protagonistes, on peut aussi introduire des animaux, des chevaux, des éléphants, tout ce que tu peux imaginer dans le fond, mais ça ne va pas modifier le fait que tout cela appartient à la même catégorie.

Quant à la nature morte, le champ est on ne peut plus vaste aussi et désormais on peut peindre un hamburger et une canette de coca si l’on veut, cela reste malgré l’effort d’originalité ou de provocation, des éléments qui appartiennent à la nature morte.

Vouloir à tout prix trouver un sujet « original » est une erreur que commettent bon nombre de débutants.

Sans doute y a t’il une confusion depuis l’essor de la peinture dite « moderne » entre le traitement de certains sujets et le sujet lui-même. Même les toiles cubistes de Braque, de Picasso peuvent toujours être classées dans un des trois sujets majeurs de l’histoire de la peinture. Les intérieurs décorés de Matisse ne sont pas éloignés non plus de l’histoire, ils ne sont pas hors de l’histoire. C’est juste une manière différente de proposer le sujet.

Illustration Poires de Braques. Musée de Grenoble.

prof d'arts plastiques, fabriquant de tableaux. @patrickblanchon38550 http://patrickblanchon.com

%d blogueurs aiment cette page :