Marcher sur l’eau avec des semelles de plomb.

C’est à dire, et il chercha longuement ses mots, et c’est alors que mon regard glissa vers ses pieds et je vis qu’il portait d’étranges chaussures, à semelles compensées comme les midinettes, mais grosse différence tout de même, ces semelles semblaient constituées de plomb.

C’est à dire, il semblait enfin avoir trouvé ce qu’il cherchait, que je marche sur l’eau et que c’est vraiment très ennuyeux par les temps qui courrent.

Je hochais la tête évidemment et commandais au loufiat derrière le comptoir un nouveau demi, et tout en savourant la mousse un peu tiède contrastant agréablement avec la fraîcheur de la bière je fis tout ce qui pouvait être en mon pouvoir afin d’avoir un regard en forme de point d’interrogation.

Rassurez vous je ne suis pas messie, ajouta t’il à la hâte ni l’antéchrist, ni rien de tout cela. ça m’est tombé dessus il y a quelques jours seulement et je ne sais pas ce que je vais faire de ça.

Comme nous étions en ville, je tentais de le rassurer, pas de bord de mer ici ajoutais je et puis avec toutes les manifestations en ce moment il ne devait pas y avoir grand monde sur les quais, si par hasard il s’en approchait.

Il me regarda avec un œil triste et répliqua : c’est exactement ça le problème cher monsieur, je marche sur l’eau mais je ne peux le montrer à personne, c’est pour cela que je mets des chaussures à semelles de plomb. C’est ma façon d’attirer l’attention sur mon don, l’air de rien.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :