Bye bye jeunesse

C’est au moment d’aller pisser que j’ai découvert le pot aux roses. Tout avait disparu mais pas l’envie. Et c’est alors que j’ai finit par accepter le fait que ma jeunesse s’était définitivement barrée comme à peu près toutes les illusions qui me restaient jusqu’à ces derniers jours. J’ai rabaissé la lunette. Ça ne servait plus à rien de prendre des précautions, je me suis senti immédiatement vaincu sans aucun espoir cette fois de pouvoir rebondir. C’était la goutte d’eau. Puis je me suis assis en attendant quelque chose encore. L’envie de pisser et l’attente c’est peut-être tout ce qui reste à la fin et qui donne l’impression d’être encore un peu en vie.

Quelque chose ou quelqu’un je ne sais comment m’avait dérobé à la fois mon pénis et mes couilles sans même que je n’y prenne garde et ça m’a rendu chagrin depuis l’heure du réveil jusqu’à environ l’heure du déjeuner.

Et comme au final on s’habitue à tout, la faim à remplacé la stupeur, l’attente. Enfin tout à finit par se focaliser dans l’idée saugrenue de me taper des bananes flambées. C’est à peu près tout ce qui restait, des jours que je n’étais pas sorti. Sauf les 3 petits régimes de bananes que j’avais mis de coté parce que je voulais démarrer une sorte de diète à la con après avoir lu un article de blog sur la bouffe végane.

J’aurais pu me rendre quelque part bien sur pour déclarer la perte ou le vol. Déposer une plainte pour vol de bite, en y repensant ça paraissait déjà tellement hallucinant. Sans oublier la tête des flics avec évidemment leur air goguenard et des questions à la con

-vous auriez pas quelques photos ?, les assurances adorent avoir des photos de bijoux dérobés.

Non je n’avais pas de photo sauf celles qui se baladeraient encore sur le net du temps où je montrais ma bite à tout bout de champs à de vieilles rombières en rut à l’époque bénie de Caramail. Putain comme j’étais jeune, naïf et insouciant… je ne croyais absolument en rien à l’époque déjà, je me foutais de tout. Des hectolitres de spermes déversés pour se raccrocher à une petite sensation d’existence. Et puis le temps qui passe en coup de vent, la bite qui se ramollit, la bandaison molle, jusqu’à cette disparition soudaine comme la ponctuation sarcastique d’une dissolution avancée, un camouflet final à la virilité idiote.

J’ai pensé appeler le médecin mais ça doit faire des années que je ne vois plus mon généraliste. Depuis que j’ai déménagé dans ce trou du cul du monde. Il faudrait que je me tape presque 100 bornes pour obtenir un diagnostique. J’ai bien essayé de quémander dans le coin à plusieurs reprises chez les toubibs du coin, un coup pour une otite, un autre pour un torticolis mais à chaque fois ce fut la même chose. La petite voix melliflue des secrétaires….

-vous êtes déjà inscrit chez nous ?

-… !!!?

-Alors on ne peut pas vous prendre désolé, pas de rendez vous possible avant 3 mois.

Ou encore d’autres qui le disaient carrément :

-Le docteur ne prend plus de nouveaux patients. Vous savez que nous avons désormais des quotas. C’est cela mossieur le « désert médical ».

Du coup je n’étais plus équipé que de boites de Doliprane, de l’hextril, un peu d’essence algérienne et mon endurance à la douleur s’était largement développée depuis que je vivais dans le coin. Tout est dans la tête on m’avait déclaré un jour. Force de constater que c’était tout à fait exact, tout est dans la tête. Surtout quand on a en plus perdu sa bite et ses couilles, il vaut mieux.

A 14h tapantes la femme de ménage Portugaise s’est pointée avec sa belle voix chantante elle a appelé depuis la cuisine en bas. J’étais comme un dingue sur Google à me débattre avec des mots clefs pour chercher une solution à mon problème. Du coup ça m’a fait plaisir de sentir qu’elle était là. Je suis descendu pour la saluer et papoter un peu.

Elle a quarante deux ans et est encore tout à fait potable. Ce que j’adore c’est quand elle me donne du monsieur par ci monsieur par là avec son accent chantant. J’ai bien tenté de lui dire qu’elle pouvait m’appeler par mon prénom, comme j’ai essayé aussi d’installer le tutoiement. Mais là j’ai vite compris que j’exagérais, j’ai laissé tombé assez vite.

Elle a constaté toutes les épluchures de bananes sur la table de la cuisine; j’ai eu un peu honte à ce moment là et puis je me suis rappelé que je la payais alors quand elle m’a dit que je ne me nourrissais pas bien j’ai juste haussé les épaules et puis je suis remonté à l’étage pour me remettre à mes recherches.

Je suis tombé sur un article où un type était né sans pénis et a pu faire l’amour à l’age de 45 ans grâce à une prothèse. Au début ça m’a donné un brin d’espoir et puis je me suis souvenu que j’avais eu 60 ans cette année. Les greffes et les prothèses, faut être en pleine forme pour supporter tout ça. Alors j’ai ouvert la fenêtre du bureau en grand, il faisait très beau, j’ai tiré le tiroir pour prendre le paquet de cigarettes que je conserve en cas de coup dur et j’ai tiré quelques bouffées en prenant un air de cow boy Malboro dépité par la vie.

Après la journée s’est achevée de façon habituelle. Les jeux à la con à partir de 18h, puis les infos. Il me restait encore deux bananes pour le dîner. En me rendant à la cuisine j’ai constaté que tout était nikel et sentait le frais comme au salon et ça m’a rendu paisible. Je suis parti me coucher de bonne heure j’étais à plat. La vérité c’est que j’avais vraiment hâte pour que cette journée s’achève comme toutes les autres. Dans un demi sommeil j’ai vu des anges qui voletaient dans la chambre. Je devrais plutôt dire de petits angelots car ils faisaient approximativement la taille de mon pénis disparu. A la fin je me suis demandé comme un gamin s’il ferait encore beau demain et puis j’ai du plonger complètement dans les bras de Morphée, je ne me souviens plus de rien.

Un commentaire sur “Bye bye jeunesse

  1. Il y a de bonnes gouttes aussi, il ne faut pas s’en faire, par exemple j’ai eu de bonnes gouttes de larmes en lissant l’article. La jeunesse est dans la tête et ne pas dans les gouttes (bien sûr pour certaines) choses et le bon goût ne se perd pas avec les années. Bonne nuit « Monsieur » 🤗😁

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :