Les raisons d’aimer

Elles surgissent lorsque tout est terminé

Longtemps parfois après la déflagration

Une fois que l’on tente de se ressaisir

Comme on peut.

Les raisons d’aimer sont semblables

Aux raisons de tuer

Sans raison vraiment

Et pourtant c’est ainsi que nous nous expliquons

Les choses

Celles qui nous traversent

Laissant sur nous une ombre et une lumière

Nous donnant ainsi une sorte de visibilité

Illusoire.

Quand je pense à toi

Je ne trouve pas de raison

J’entends juste ton rire et tes cris

Et la fraîcheur de ton regard

Dans la nuit d’un été intemporel

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :