Un nouvel uniforme pour une nouvelle armée.

Pas besoin de passer à l’économat, ni à l’armurerie. L’uniforme et les armes sont déjà là , dans la tête. Le drapeau flotte au dessus de la marmite de la pensée unique. Un étendard pathétique ralliant ainsi l’obéissance par tous les sentiers, routes et autoroutes où qu’elle fut, lasse de s’égarer excentrique et solitaire.

Enfin l’espoir de l’agrégat ultime se fait jour autour d’un monolithe imbécile. Celui constitué par tous les déchets, les scories, l’ordure, le dogme, les croyances et des pensées avortées par les sages femmes de la rumeur et des complots.

L’expertise, synonyme de la dragée haute, ce nouveau galon cousu au revers et sur les épaulettes du « savoir » incarné par toute une bande de savants cosinus, dont Molière se serait réjouit de dépeindre les travers mille fois mieux que votre serviteur.

Je n’oublie pas Rabelais, mon bon François ! comment tu aurais su remettre en route un nouvel épisode de Panurge en insistant sur les dérives moutonnières de notre époque en transhumance vers la débilité la plus crasse. Montaigne désolé, mais boucle là tu es bien trop profond personne ne t’écoutera plus avant longtemps.

L’humanisme se barre en couille, pas de doute là dessus. Mais que va t’il encore arriver à l’espèce désormais que la culture est laissée à des animateurs de variétés, la justice à des faux culs, et la police à des délinquants ? Ce sont les folliculaires de tous poils les heureux gagnants de cette formidable débandade. Pas besoin de se creuser les méninges pour trouver du contenu à leurs feuilles de choux , pas de doute que ça ne va plus cesser de croustiller à tous les étages de ce gouvernement comme d’ailleurs à pratiquement chaque nouveau faux pas qu’effectue l’espèce humaine. Finalement ce gouvernement est totalement à l’image de l’humanité de ce jour. Tant pis pour ceux qui ne s’y reconnaissent pas ce seront soit des hypocrites, des traîtres et on finira bien par les attraper pour les coller au peloton d’une exécution, virtuelle ou pas.

La guerre est donc là effectivement comme l’assène notre poupon présidentiel en tapant du poing sur la table. Cette guerre qu’il souhaite finalement depuis le tout début, depuis sa conception même intra testiculaire ou financière. Il est programmé depuis le début pour cela il ne faut pas en douter.

Passer entre les obus, les balles, ne sera pas facile, le maillage des réseaux laissera peu de chance aux maquis, mais peu de chance c’est tout de même quelque chose, presque rien, à quoi, malgré tout, cela vaut la peine de s’accrocher.

A quoi cela sert- il d’avoir une pensée personnelle de nos jours ? à rien penserez vous , à n’avoir que des emmerdements, comme vivre seul notamment qui n’est pas la moindre des avanies vue par l’esprit des petites gens qui ne songent qu’aux vertus de la glue, et de la grégarité.

Tandis que dans nos campagnes la messe est désertée doucement remplacée par la télévision la cervelle désormais est directement branchée sur la pensée des dieux.

Les messages sont toujours les mêmes : adorez nous adulez nous !

même en nous détestant s’il le faut car la détestation c’est toujours quoiqu’on en pense de la passion, de l’amour.

2 commentaires sur “Un nouvel uniforme pour une nouvelle armée.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :