Miracle du dodormil

Un comprimé entier hier soir sur la route dans ce petit hôtel suranné. Et puis l’impression d’être terrassé par un gentil rouleau compresseur…

Quand j’ai ouvert un œil vers 2h du mat je me suis dis que ce serait ballot de me lever… je tenais encore les dernières bribes d’un rêves entre mes poings fermés… je n’ai pas allumé la lumière pour aller pisser, histoire de…

Et puis hop je suis revenu dans la lessiveuse, le manège enchanté,aussi sec.

La lucidité brillait comme une sorte de lumière provenant du décor du rêve lui même. Il n’y avait pas à savoir de quoi je pouvais bien être tellement lucide,ni même me poser la question si c’était moi ou un narrateur…j’étais la lucidité ou elle était la narratrice,c’était cela qu’il faudrait retenir seulement au matin.

Une lucidité tournant en spirales sur elle même un point c’est tout.

Un commentaire sur “Miracle du dodormil

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :