Justin

Incroyable que je ne m’en sois pas souvenu plus tôt. De ce vieux type noir aux tempes grisonnantes que ses parents avaient baptisé Justin.

Justin…

Je me mis à prononcer ce mot comme un mantra parce qu’en l’essorant correctement de sa gangue j’allais évidemment extraire un truc inédit.

Justin…

Comment peut-on appeler son gosse comme ça ?

Juste un …

Et puis il y eut des collages de péplum mêlés à des bribes d’écritures sacrées et je vis Rama Vishnu et Yavhé tous ensemble

Juste un ?

Et le monde se souleva pour retomber en cendres voltigeant dans une demie obscurité.

Enfin du fond de la maison d’en face quelqu’un avait mit un disque.

Mon cœur fait boum boum boum

Une odeur de cannelle et je poursuivis ma sieste.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :