Importance des symboles

C’est par les 5 sens que nous percevons les symboles. C’est à partir de ces 5 sens et de ces symboles qu’une pensée particulière surgit proche de l’intuition mais ne l’est pas encore. Cette pensée se nomme « l’association. » Une association d’idées qui par analogie dépasse en vitesse le discours et sa logique interne.

La seule différence que je perçois entre l’intuition et l’association d’idées c’est l’expérience.

Il n’y a que l’expérience de nombreuses configurations d’événements traversés qui permet en un instant et avec cette rapidité qu’on lui connait de percevoir cette issue que l’on appelle intuition.

Sans doute que si l’on place l’esprit dans une obsession de façon prolongée, comme par exemple la recherche de stratégies aux échecs, l’impression de spontanéité dans le déplacement des pièces ressemble t’elle à un coup de chance alors qu’elle n’est que le fruit d’une longue maturation de l’esprit, dans l’hypnose de toutes les possibilités étudiées.

Comme une issue à l’hypnose se manifestant par un jet de dés. Par l’intervention du Hasard qui n’en est jamais vraiment un.

Car qu’est ce qu’un véritable hasard ? le déraillement d’un train, l’écroulement d’un pont et un gain à la loterie nationale n’en sont pas des hasards. Ce sont seulement des manifestations en bout de chaînes de suite logique de conséquences dont nous ignorons l’implacabilité, ou que nous ne désirons pas voir tout simplement.

Le symbole est une forme concentrée de savoir d’expériences qui, immédiatement déclenche par l’un des 5 sens une réaction puis une pensée et enfin une intuition tout cela dans un laps de temps extrêmement rapide dont on ne peut s’apercevoir. qu’on ne peut pas comptabiliser. d’ailleurs on ne prête même pas attention à ce mécanisme, l’aspect simultané entre le contact du symbole et ce que nous en retirons comme information le place depuis toujours dans le territoire de l’imaginaire, de la magie.

Nous conduisons et soudain nous voyons surgir le panneau Stop. On ne s’interroge pas, on freine et on s’arrête ( en principe lorsqu’on a étudié les symboles du code de la route bien sur )

L’effet que produit sur la cervelle par l’intermédiaire de la vue le panneau de signalisation indique la nécessité d’une réaction à la fois immédiate et sans réflexion. Un réflexe.

A bien y réfléchir ce serait difficile de ne pas comprendre que tout ce qui nous entoure est de l’ordre du symbolique.

Un jingle de pub, la musique du générique de notre série préférée, le ton particulier qu’emprunte le speaker pour évoquer le drame ou le plaisir à la télévision, pour donner quelques exemple de symboles qui nous parviennent par la voix auditive.

En outre le symbole possède souvent deux versions comme le yin et le yang ou comme le double visage de Janus. » Le diabole » dont on tirera le terme de diable indique une division au sein de tout principe de tout symbole. Et cette division est non seulement nécessaire à l’équilibre des deux parties mais est le germe de toute évolution car elle crée le mouvement par le frottement, l’énergie des deux parties mises en présence.

Il est possible que les hiéroglyphes égyptiens contenaient bien plus d’informations utiles à ceux qui savaient les déchiffrer que n’importe quelle autre écriture profane où il est question d’effectuer des opérations abstraites compliquées pour découvrir le sens.

La spontanéité de l’interprétation du signe, du dessin avec le hiéroglyphe est immédiat. On retrouve cette notion d’écriture symbole dans de nombreuses civilisations anciennes. Cela ne signifie pas que les anciens n’étaient pas en mesure d’effectuer des opérations abstraites, bien au contraire ils avaient surement découvert bien avant nous que le discours tournait en rond et qu’il ne servait pas à grand chose en cas de danger, de crise, autrement dit dans la vie de tous les jours.

En revanche celui qui maîtrise la puissance des symboles peut les manipuler à son avantage et ainsi assurer sa domination sur tout un peuple. Je ne sais pas si nos politiques actuels connaissent dans la profondeur la puissance du symbole mais il semble certain que mal utilisé tout symbole peut se retourner contre celui qui désire sans servir dans son intérêt personnel seulement.

La fameuse Svastika que l’on attribue aux hindoux généralement, mais que l’on retrouve dans de nombreuses civilisations éloignées de l’Inde, et qui fut le symbole de l’Allemagne Nazie avait été inversée. Nul n’était besoin d’être prophète en la matière pour comprendre qu’à l’origine même de ce projet dément de race « pure » qui dominerait le monde la programmation inconsciente si l’on veut de l’échec était déjà inscrite dans l’inversion de son symbole majeur.

Pour plus d’infos sur le symbole de la svastika voici un lien vers un article de Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Svastika#:~:text=Le%20svastika%20ou%20swastika%2C%20%E5%8D%90,%2C%20en%20Oc%C3%A9anie%2C%20aux%20Am%C3%A9riques%20(

2 commentaires sur “Importance des symboles

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :