Le ridicule mène à la simplicité.

Tu n’aimes pas être ridicule. Personne n’aime ça. Et pourtant en t’engageant dans la voie de ce ridicule tu ne le sais pas encore mais tout au bout il y a le simple.

Tu veux pas être ridicule et tu te vois en train de te revêtir de ce costume de sérieux, parfois tu te sens obligé de mettre bien des couches pour avoir l’air.

Et enfin, ainsi déguisé, tu peux sortir de chez toi , personne ne te remarque, tu passes inaperçu dans les rues. Tu te dissimules comme tout à chacun dans la masse.

Oh ce n’est pas forcément un costume trois pièces d’avocat ou de notable. Non, tu peux mettre un jean désormais, la notion de sérieux s’est tellement étendue qu’aucune barrière vestimentaire ne semble pouvoir la contraindre. Même le kilt, le jean ajouré, aucun soucis.

On sait que l’habit ne fait pas le moine. Mais on est rassuré tout de même de voir un moine habillé en moine.

Tu as peur d’être ridicule. C’est sans doute pour ça que tu ne dis pas à cette fille à ce garçon que tu les trouves beaux et que leur compagnie t’apporte une joie immense. Tu ne dis pas je t’aime non plus, ni j’ai envie de toi. Tu ne dis pas grand chose qui ne soit autorisé. Le sérieux l’emporte comme rempart au ridicule comme à tes joies.

Et si soudain tu t’en fichais. Et si soudain tu te mettais à dire ce que tu penses ?

Je t’aime

Tu es belle

J’ai besoin de travailler pour manger, pour vivre

Je ne veux pas perdre de temps à écouter tes propos qui ne m’intéressent pas.

Peut-être alors aux yeux du monde apparaîtrais tu comme quelqu’un qui manque de tact, quelqu’un de ridicule…. et alors ?

Comme la vie serait plus simple tu ne crois pas ?

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :