Faire du tri.

Alors là attention. Tu devines déjà rien qu’au titre l’immense étendue du désastre… Non ? Alors tu n’as probablement jamais effectué de rangement digne de ce nom. Sans doute fais tu partie de ces personnes qui rangent parce qu’elles se sentent obligées de le faire et s’inventent un tas de raisons et de craintes ou d’espoir pour se mettre en route.

D’ailleurs est ce qu’on range les choses par plaisir ? Est ce que toi tu ranges régulièrement les choses ayant transformé la trouille en habitude, sois honnête vraiment, prends tu un réel plaisir à ranger ta maison, ta cave, ton grenier, ton sac à main, ton frigidaire et ta tête ?

Si oui tu appartiens sans doute à un groupe particulier frappé d’une pathologie ancestrale propagée par une race préhistorique aujourd’hui quasiment disparue. La bonne mère de famille doublée d’une ménagère modèle. A moins que du coté mâle tu n’aies hérité des gènes d’un vieil oncle bricoleur qui rangeait avec délectation et perversité les clous et vis par taille dans de toutes petites boites des moyennes et des grosses.

Fort heureusement nous sommes enfin parvenus au 21 ème siècle, et l’homme comme la femme nouveaux sont arrivés !

Il en résulte un fabuleux bordel, un magistral bordel qui s’étend désormais à la planète entière.

Tout ça pourquoi ? parce que l’on prend on utilise et on jette. On ne se pose plus de question vraiment. Grace aux supermarchés low coast que coûte désormais une vis un clou ? Une serpillière ? un balai ? Que dalle mes amis Que dalle ! alors on s’en donne à cœur joie pour prendre et jeter sans vergogne aucune.

En plus le progrès nous a doté de gènes supplémentaires. Lovés dans le double serpentin hélicoïdal le bonheur de dépenser son argent nous procure comme une sorte de shoot dont on aurait bien tort de se priver.

Evidemment il faudrait faire du tri dans tout ce que je dis. Séparer le bon grain de l’ivraie. Retrouver la raison et le bon sens. Se munir d’une boussole spéciale pour se diriger invariablement vers l’utile comme jadis on s’en allait vers le Nord.

Mais c’est aussi une spécificité moderne le Nord et le Sud peu à peu s’évanouissent eux aussi dans l’oubli. Les pôles magnétiques commencent à valser. Les oiseaux sont paumés comme les baleines et les dauphins. Et évidemment toi et moi ne sont pas mieux lotis que tout ce beau monde.

Ma mère et mes diverses compagnes possédaient une formule magique pour se sortir de tous les mauvais pas. A peu près tous. Un abracadabra prononcé avec divers intonations plus ou moins supportables.

« Il faut faire du tri. »

Et là si tu es normalement constitué tout comme je crois l’être tu ressens immédiatement la présence d’un gouffre sous tes pieds.

Comment faire ce putain de tri ?

Bon pour les vêtements c’est assez facile si tu ne rentres plus dedans tu peux sois les donner sois les jeter. Pour les dates de péremptions des yaourts c’est un peu plus délicats car selon les avis compétents tu peux les avaler encore un mois après celle-ci. D’ailleurs tu est en droit de te demander pourquoi alors on ne met pas directement la bonne date de péremption…. Bref. Pour ce genre de tri il y a juste à relever les manches, se dire c’est maintenant tout de suite que je m’y colle, pas demain, oh non surtout pas demain et hop y a que le premier pas qui compte les autres suivent et bon sang une fois que c’est terminé on a l’impression d’être soulagé d’un poids fabuleux. Ce qui est complètement idiot admets le.

C’est idiot parce le pot de yaourt que tu vires ou le vêtement que tu refiles à ta petites nièces ou aux petites sœurs des pauvres est un palliatif qui t’offre une putain de bonne conscience et surtout qui semble t’abstenir d’un tri bien plus profond et fondamental.

ça se résume en  » De quoi j’ai vraiment besoin pour vivre » et pas seulement dans les pièces d’un appartement, d’une maison mais à l’intérieur de toi !

Le pot de yaourt est une sorte d’allégorie d’un truc que tu laisses pourrir gentiment au fond de toi. Il doit probablement y avoir une utilité à ce pourrissement cependant sinon tu ne le ferais pas. Ne compte pas sur la négligence ou la paresse pour te dispenser de la question.

Pourquoi laisse tu ainsi les choses pourrir au fond de toi ? Et si tu crois qu’il suffit un beau matin de se dire aller hop je m’y colle je range, je fais du tri et je vais me retrouver comme régénéré méfie toi simplement de l’état d’esprit qui te conduit à effectuer un tel acte.

Si tu fais cela acculé par l’extérieur, poussé par la pression d’une autorité tu ne feras que répondre un peu lâchement à la menace. Tu feras le tri selon des critères qui ne sont pas les tiens mais ceux en vigueur dans le groupe dont tu fais partie. C’est ce que l’on appelle l’aliénation. Faire du tri comme on monte des bagnoles à la chaîne ne te servira de rien. Sauf à te dire que tu fais partie d’une fraternité de prolos en épousant toutes les causes, les joies et les dégoûts qui vont avec. Si tu fais du tri avec le dédain des puissants et des riches tu jetteras de la même façon selon des critères de caste et surtout d’intérêt et de profit. En effectuant ce genre de tri tu assimileras des combinaisons de martingales inventées par toute une série de joueurs pour gagner au courses ou à la roulette. Et comme tout cela forme un égrégore puissant, ça marchera.

On pourrait dire que le tri en lui même est une métaphore de la vie dans ce que généralement on croit comprendre d’elle. Ou de la nature puisque on a prit l’habitude de les confondre. Ou des femmes si on continue les associations sauvages.

Bref le tri est directement lié à des croyances en l’utile et l’inutile mais alors une bonne question à te poser serait qu’est ce qui est véritablement utile pour toi ou inutile.

Et ce pas seulement dans ton frigo et dans tes placards mais surtout dans tout ce maelstrom de pensées qui ne cessent jamais de tourner en rond dans ta petite tête.

Et là encore une fois que tu seras bien assis au fond de ton fauteuil en train de siroter un café ou un thé pour faire la sacro-sainte pause entre deux rangements je te propose d’écouter un peu de musique pour te calmer…. pour retrouver un harmonie naturelle si l’on veut.

4 commentaires sur “Faire du tri.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :