En panne

Aujourd’hui rien ne va plus. L’approche de la plus grande crise économique de tous les temps, ma feuille de paie minimaliste, la chute de ma trésorerie, vertigineuse, la Twingo dont j’ai oublié d’éteindre les codes et qui n’avait plus de batterie hier soir- j’ai du pousser la bagnole dans une pente et heureusement elle est repartie- la petite poussée de fièvre avant d’aller me coucher de bonne heure après un repas frugal, la peur d’avoir chopé le virus qui m’a fait faire des cauchemars… Et la chaudière qui ne repart toujours pas après 10 purges de radiateurs.

J’en rirais parce que tout de même au bout d’un moment quand le destin s’acharne ainsi que faire d’autre ?

Et puis ce matin j’allais zapper. Je n’allais rien publier du tout en me disant que quitte à être en panne partout, pourquoi pas aussi sur le blog.

J’allais vraiment te laisser sans rien du tout je t’assure. Du coup comme je suis réveillé depuis 4h du matin, et qu’il y a du chauffage dans l’atelier malgré tout, du bon vieux chauffage électrique qui suce avec une gloutonnerie dingue les biftons , je me suis dit qu’il ne pouvait pas y avoir de meilleur moment pour faire du rangement.

J’ai commencé à ôter de ma vue tout ce qui me gênait sur les étagères, à en mettre une bonne partie dans des cartons. Puis j’ai écrit au gros feutre noir le contenu sur chaque carton. Je n’ai conservé que le strict minimum et en plus j’ai recouvert la surface des étagères d’essuie tout blanc, après avoir passé l’éponge.

Du coup j’ai des étagères propres avec quelques pots de crayons et de pinceaux seulement posés dessus.

Je me suis assis quelques minutes pour contempler mon œuvre en allumant une cigarette et j’ai trouvé ça cool. Vraiment cool.

Mais le mieux c’est que ça m’a fait un bien fou tu ne peux pas savoir pendant le temps que je rangeais, nettoyais, je ne pensais à rien du tout, sauf au coté pratique : je garde, je jette…

A la fin du compte le ménage a du bon et je comprends ces ménagères dézinguées qui passent leurs journées avec une éponge ou un chiffon à la main. Quand on fait le ménage on oublie tout ses soucis, on fait propre à l’extérieur et curieusement à l’intérieur aussi.

Bon ok l’atelier ne ressemblera jamais à une clinique aseptisée ça c’est clair. Mais un peu de calme et d’ordre ça permet de débloquer un truc et tu vois, une fois que j’ai eu terminé, j’ai regardé la chaudière éteinte, je me suis repris un café bien chaud et je suis monté écrire ces quelques lignes pour ne pas te laisser en panne de nouvelles.

Belle journée ! malgré tout ce qui peut te pourrir la vie, rien n’est aussi important que de découvrir une astuce qui soudain te propose d’effectuer un « temps morts » d’évacuer la pression, et de repartir vers de nouvelles aventures.

3 commentaires sur “En panne

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :