Pourquoi tous les trucs sur la motivation ne fonctionnent pas.

Je ne sais pas si tu as ce problème concernant la peinture. Tu te dis qu’il faudrait s’y mettre et puis tu trouves un tas de bonnes raisons pour reporter au lendemain, et au jours suivants. La première chose qui te vient à l’esprit c’est qu’il n’y a pas d’urgence, que tu as le temps. Enfin je te parle de ça parce que connais bien ce mécanisme.

Il suffit que tu aies un peu d’argent sur ton compte, que le frigo soit plein, tu as peut-être un ou deux jobs qui te permettent de gagner ta vie parallèlement à ton activité de peinture et le tour est joué. Il te sera facile de faire passer la peinture comme n’étant pas une priorité.

Pourtant si tu examines cette manière de faire tu peux te poser un certain nombre de question sincèrement. Et tu finiras par te dire que le soucis principal c’est un manque de motivation.

Alors tu vas t’intéresser à cela, tu vas chercher des moyens pour obtenir cette fameuse motivation. Et bien sur tu vas perdre un temps précieux à tester tout un tas de conseils que tu vas glaner.

La méthode Coué pourrait fonctionner durant quelques jours sauf qu’à un moment tu vas certainement la mettre de coté. Parce que tu vas avoir l’impression de te forcer à répéter des phrases du type : « Chaque jour tout va bien à tous les niveaux de ma vie » et qu’étrangement c’est dans ces moments là précisément que tu vas recevoir des factures inattendues, que ta bagnole ne démarrera pas, et que ton épouse en t’entendant prononcer à mi voix ce genre de truc va te demander si tu n’es pas devenu timbré…

La magie ne fonctionne pas non plus, tu peux essayer si tu as du temps à perdre et commander sur Amazon tous les manuels pour gogos qui ne manquent pas. Nada…

La volonté ne fonctionne pas non plus. Même si tu mets ton réveil à 5 h du matin et que tu te flanque un coup de pied au fesses, que tu prends une douche glacée, et que tu te fixes un certain nombre de taches à réaliser absolument pour peindre… si tu y vas avec des forceps ça ne marche pas non plus.

Je peux te garantir que j’ai tout testé et que rien de tout cela n’a fonctionné pour moi.

Alors comment faire pour être motivé ? Pour le rester surtout …?

En fait je vais te dire un truc tout bête en apparence c’est que pour être motivé la motivation telle qu’on la considère généralement n’a absolument rien à voir.

Pas besoin d’entrer en transe

Pas besoin de mots d’ordre

Pas besoin d’avoir des post it partout sur le mur de ton bureau.

Si la motivation ne fonctionne pas c’est qu’elle est le résultat d’un système de vie, d’un système de pensées et d’un système de croyances que tu entretiens.

Tant que tu ne t’intéresseras pas au système dans son ensemble tu peux essayer tous les « trucs » que tu voudras, et même dépenser des sommes folles pour te payer des formations, des séances de coaching, ou d’hypnothérapie, rien de tout cela ne portera de fruits.

Tout simplement parce qu’on ne peut pas obtenir de réponse valable qui proviendrait de l’extérieur.

Tu peux croire à certain moment que tu es motivé en écoutant par exemple le genre de vidéo de David Laroche, ou encore lire le bouquin de Timothy Ferriss sur la semaine de 4 heures, tu peux lire ou regarder un tas de bouquins et de vidéos ça ne changera pas grand chose. Tu ne resteras que sur une impression. Une impression n’est pas la réalité. D’ailleurs je crois que ces personnes qui vendent des solutions pour t’aider à changer de vie, à devenir plus ceci ou moins cela le savent parfaitement.

C’est tellement facile d’impressionner les gens, de leur donner envie de changer de vie. Mais le problème c’est que ça ne dure en général que quelques jours.

Comme on le dit : « Chasser le naturel il revient au galop. »

Je n’ai jamais tenté l’analyse parce que je me suis dit que je n’avais pas les moyens de le faire. C’est aussi une solution, mais trop cher pour ma bourse, trop long également, et puis la crainte de perdre aussi ma puissance créatrice. Peur de me modifier à un tel point que tout à coup je devienne « normal ». Evidemment c’est encore une croyance. Une analyse peut sauver des vies je ne cesse de le constater tout autour de moi car parmi mes amis il y a beaucoup de psychanalystes qui de temps à autre évoquent les succès de leurs patients.

Cette idée de motivation cristallise en fait en un mot assez vague toute une kyrielle de problèmes personnels que l’on désirerait résoudre. Et pourquoi veut-on les résoudre ?

Pour être plus « normal » ?

Parce qu’on en souffre la plupart du temps ?

Parce qu’on a l’impression de stagner dans sa vie ?

Parce qu’on se sent inutile ?

Tu vois les raisons ne manquent jamais.

Mais le point commun autour duquel on pourrait découvrir qu’elles se rassemblent c’est toujours une image de normalité qui provient de l’extérieur.

Tant que nous sommes figés dans cette relation construites sur des valeurs externes nous ne pouvons nous intéresser à ce qui se passe réellement à l’intérieur de nous.

La solution c’est alors de revenir vers l’intérieur tout simplement.

Et là tu peux mettre en place une manière spéciale de t’observer et de questionner ce que tu vas découvrir.

Tu peux commencer par exemple par regarder la pièce dans laquelle tu te tiens en ce moment.

Dans quel état est-elle ?

Ne censure rien : observe les premières impressions qui te viennent

Mieux tu peux les noter sur un carnet.

écris tout ce qui te passe par l’esprit

Et ensuite laisse le cahier dans un tiroir jusqu’au lendemain.

Refais la même chose le lendemain.

Puis une fois par semaine. installe toi tranquillement et relis tes notes

Il y a de grandes chances pour te tu découvres assez rapidement que « quelque chose » ne colle pas en les relisant.

Elles vont te paraitre  » tristes, ridicules, mal écrites, insupportables peut-être… mais ne t’arrête pas en refermant le carnet et en jurant les grands dieux qu’on ne t’y reprendra pas.

Le lendemain reviens dans la pièce et écris à nouveau.

Ce que tu vas découvrir au fur et à mesure des jours où tu écriras ces petites notes

et si tu fais attention de les relire à froid une fois par semaine va t’apprendre énormément de choses sur ta façon d’être de considérer les choses.

Dans un certain sens c’est la même chose que de peindre un tableau.

Avec le recul tu vas comprendre peu à peu ce qui ne fonctionne pas sur un plan que j’appellerais « logique » c’est cet écart entre ce que tu penses imagines, croit et la réalité des mots couchés sur le papier débarrassés de l’immédiateté dans laquelle tu les as écrits.

Et curieusement en prenant conscience de cet écart tu vas non seulement peu à peu le réduire mais en plus tu vas y prendre gout, cela deviendra une sorte de jeu. Et d’un moment que tu pouvais considérer comme désagréable, tu vas découvrir que tu ne peux désormais plus t’en passer.

La réalité c’est que tu as crée une vraie habitude, une habitude qui vient de toi et non d’une pression extérieure.

La réalité c’est qu’en t’intéressant de plus en plus à ton fonctionnement sans te censurer tu vas découvrir de plus en plus de trésors et c’est tout ton système de pensée que tu vas ainsi reconstruire peu à peu.

Evidemment ça prend bien plus que quelques jours, parfois des années, souvent des années et même toute une vie.

Mais ce que ce changement progressif va déclencher c’est tout simplement l’envie de t’intéresser à toi vraiment plutôt qu’au pale reflet que tu n’as cessé d’inventer à la seule fin de paraitre vers l’extérieur.

Tu souriras alors de ce mot  » motivation »

comme j’en souris désormais tu sauras que ce n’est qu’une sorte d’attrape gogos qui imaginent que toutes les solutions proviennent de l’extérieur et qui sont près à dépenser un temps précieux et de l’argent pour perpétrer cette illusion.

Ce qui est fantastique dans ce cheminement dont je suis en train de te parler c’est que ça peut sembler très égocentrique à priori.

Et certainement qu’au début cela l’est. Il faut que cela le soit surtout si tu as perdu toute confiance en toi depuis des années.

Peu importe ce que l’on pourra t’en dire. Les gens ne comprendront pas et c’est tout à fait normal.

Pourtant j’ai envie de te faire la promesse ici que si tu vas au delà de cette réflexion sur l’égocentrisme, si tu passes outre et que tu continues tranquillement ton petit bonhomme de chemin tu découvriras que tous les chemins mènent à Rome.

Au bout du compte ce qui sera ton moteur c’est tout simplement l’envie de partager tes découvertes que ce soit en peinture, et peut-être à force d’y revenir sans cesse avec les textes qui de plus en plus s’étofferont et seront accessibles au plus grand nombre.

N’est ce pas autre chose que de s’obliger à se motiver comme un bourrin et de sans cesse retomber dans la déprime ? Pense à tout ça tranquillement, il parait que nous avons pas mal de temps désormais pour le faire plutôt que de sombrer dans l’angoisse et la désespérance.

3 commentaires sur “Pourquoi tous les trucs sur la motivation ne fonctionnent pas.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :