Je suis seul et ridicule et je t’emmerde

Parce qu’elle me prend pour un magazine, qu’elle a été attiré par un titre alléchant, même pas fait exprès. Enfin si un peu tout de même. Mais putain elle saute tous les articles intéressants. Elle feuillette en se léchant un pouce.

Ma mère et puis tant d’autres femmes.

A deux centimètres près tu n’étais qu’une crotte.

Même pas une merde… une ridicule crotte.

Depuis le début c’est ainsi je me sens seul et ridicule.

J’en ai bavé.

Et depuis qu’elle a lu dans un autre magazine le personnage de la victime, une lueur de cruauté s’est ajoutée à celle du mépris.

Quand tu cesseras de jouer les victimes… c’est tellement facile.

J’ai cherché partout le gonfleur pour transformer mes testicules en ballon dirigeable.

Pas vraiment cherché en vrai.

Pour ne pas risquer de le trouver.

Avoir des couilles serait la solution miracle pour ne plus être seul et ridicule ?

Risible et c’est une tête de nœud qui pouffe ou pleure qui te le dit.

Je me sens seul et ridicule, je n’arrête pas de le dire depuis le début

C’est pas pour me plaindre sale conne

c’est pour te faire chier surtout.

Et ça marche pas mal j’avoue, je peux être fier de moi

si je n’avais pas cette honte.

Tout ce temps perdu qui ne se rattrape jamais. Un beau gâchis.

Je me sens seul mais bien dans cette solitude désormais

et ridicule calmement.

Je veux juste te dire que je t’emmerde toi le personnage que j’ai crée

pour m’expliquer toute la violence du monde à travers toi.

je t’ai accordée cette importance.

J’ai gâché toute ma vie comme on fait un monument à mains nues

Avec une brouette et une pelle

Comme le facteur Cheval

Qui devait l’être aussi lui seul et ridicule

Dans son for intérieur à lire tous les mots d’ordre

qui ornent son palais idéal.

Mais quelle histoire !

Quelle histoire !

Si je la reprenais depuis le début sans rien oublier

en polissant tout pour que ça glisse l’air de rien

je verrai alors ce qui se cache encore tout au bout du bout de la honte et du ridicule.

Cette beauté dont tout le monde ne cesse de vanter les mérites

sans la connaitre.

En attendant je vais me taire

arrêter de faire le clown

Peindre un nouveau tableau

un nouveau lieu de retrouvailles

où nul ne se retrouve jamais.

Un commentaire sur “Je suis seul et ridicule et je t’emmerde

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :