Surface et légèreté

Et si aujourd’hui je remontais, un léger coup de talon pour me décrocher en douceur de la vase et suivre peu à peu les petites bulles pour ne pas m’égarer dans les méandres des cavernes sous marines.

J’atteindrais soudain la surface et il ferait beau. L’air vif et les embruns me fouetteraient la joue en me disant garnement te voilà enfin, ça fait une paie qu’on t’attend.

Je m’ébrouerais comme un chiot en rejoignant la plage et je profiterais de la pesanteur retrouvée pour m’étonner qu’elle ne soit plus que légèreté.

Je courrais, je sauterais, parmis les crabes et les rocher

l’écume et les longues algues brunes

et je serais heureux

tellement heureux

de ne penser à rien

juste sentir la surface des choses et toute ma légèreté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.