La réduction

Soudain ce mot s’impose comme une évidence.

En chimie, une réduction est une réaction chimique au cours de laquelle un ou plusieurs atomes d’une molécule ou d’un ion gagne des électrons.

Les anciens Grecs ont déjà remarqué que l’ambre attire de petits objets quand elle est frottée avec de la fourrure ; en dehors de la foudre, ce phénomène est la plus ancienne expérience de l’humanité en rapport avec l’électricité, un déplacement de particules électriquement chargées.

Le mot ambre et sa puissance évocatrice. Quelque chose est capturé dans l’ambre, dans la résine durcie on trouve des spores, des insectes, des fleurs. Il existe aussi une sorte d’ambre, l’ambre gris que l’on trouve dans les concrétions intestinales des cachalots découvert par les arabes qui le nomment anbar ou anabir

Le spermacetti du cachalot est une glande constituée de matière blanche qui a la propriété de se liquéfier à 37° Lorsque le cachalot plonge, parfois jusqu’à 3 km de profondeur les lipides se cristallisent sous l’impact du froid. Cette glande permet au cachalot de détecter ses proies, c’est une sorte de radar et c’est de là également que proviennent ses cliks et son langage. Le cachalot fut pourchassé pour récupérer à la fois l’ambre gris et le spermacetti – le mot lui même provient d’une erreur car on pensait qu’il s’agissait de liquide séminale. avec lequel on fabrique de la cire pour les bougies.

Réduction : c’est grâce à l’électricité que les cachalots doivent leur survie.

Comme dirait un ami, la vie soigne la vie.

Une réflexion sur “La réduction

Les commentaires sont fermés.