Approche du vide

Visage imaginaire homme Art Digital Patrick Blanchon

Sur le plus important, sur ce qui pourrait servir le plus, je n’ai rien écrit. Comment approcher le vide est le plus important à mon sens pour un peintre. Le vide sidéral qui s’ouvre soudain lorsqu’on prend conscience que tout ce que nous sommes est aveuglé par des clichés.

On rentre en peinture un peu comme au Carmel, en toute inconscience, en toute insouciance. Puis on oublie tout cela, on s’enfonce peu à peu dans une forme d’ennui, quelque chose d’incontournable. Il faut tenir. C’est à partir de là que tout peut venir ou pas. Si ça ne vient pas, c’est que ce n’est pas le moment encore de s’élancer totalement dans le vide. Pas assez de foi, ou trop au contraire … seul l’équilibre permet d’avancer sur le fil à l’approche du vide.

3 réflexions sur “Approche du vide

Les commentaires sont fermés.