Explorer l’informe

Visage difforme Art digital Patrick Blanchon  » Tout ce qui illumine »

Ce n’est pas tant la beauté qui serait à fuir pour le dessinateur où le peintre que le cliché perpétuel dans lequel une certaine idée de la beauté menace toujours de s’introduire.

En fuyant le cliché on trouve un abime au début, un vide. Car on s’aperçoit que nous ne sommes finalement construits que sur ces clichés. S’en écarter pour dessiner et peindre est un risque de chaque instant de revenir à ces clichés malgré soi, malgré tous les efforts déployés conscients ou pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.