La programmation

En ce moment pour des raisons techniques je me forme à la programmation. J’ai étudié le HTML et le CSS, qui était pour moi à peu près du même acabit que le mandarin classique avant que je n’y plonge le nez.

Puis, comme si cela ne suffisait pas, je me suis lancé dans le déchiffrage du langage PHP.

Bon vous allez dire:  » qu’est ce que ça vient faire ici sur ce blog où d’habitude tu nous déballes un tas d’idées saugrenues sur n’importe quoi et à peu près tout de préférence n’importe comment ? »

Et bien cela a un rapport. Enfin j’en vois un personnellement.

Imaginez que vous soyez obsédé par l’idée de vous rendre de Lyon à Paris et que vous ayez décidé de vous y rendre en train.

Vous avez étudié toutes les possibilités d’effectuer ce voyage auparavant si vous n’êtes pas impulsif comme je le suis.

A pied cela prendrait trop de temps.

A cheval également.

En voiture cela serait trop fatiguant.

Pour rejoindre le premier aéroport ça prendrait un temps dingue et puis les navettes ne sont pas non plus données, et les parking je n’en parle même pas.

Donc vous choisissez le train.

Il vous faudra donc consulter les horaires, vous enquérir du prix du billet, éventuellement le réserver sur internet et vous présenter à un moment ou à un autre sur le bon quai, face à la bonne voiture, dans laquelle, après avoir hissé votre bagage vous chercherez le bon numéro de place, celui inscrit sur le billet que vous consulterez attentivement pour ne pas vous tromper.

Bien.

Imaginez vous désormais assis, détendu, presque heureux de pénétrer dans ce roman que vous avez pris la précaution d’emporter avec vous pour passer le temps du voyage.

Et c’est là que l’homme assis juste en face de vous va vous parler.

-Vous allez à Paris ?

Vous hochez la tête avec une mine joviale ou circonspecte selon votre envie.

Et là l’homme se met à parler de Marseille.

Il vous parle de long en large de Marseille qu’il connait comme sa poche.

Mais vous, ça ne vous intéresse pas vraiment.

D’abord vous avez décidé de vous rendre à Paris.

Ensuite vous avez décidé de vous plonger dans ce roman.

Du coup l’homme devant vous qui vous parle de Marseille, vous le considérer comme une sorte d’hurluberlu ou un gêneur.

La communication passe mal entre vous, vous le constatez rapidement.

Vous ne le regardez plus en tentant de lire enfin les premières pages de votre livre avec l’espoir qu’il comprendra votre désintérêt.

Et il y a de bonnes chances pour que cela fonctionne. Au bout d’un moment l’homme se taira. Il ne vous dérangera plus.

Vous pourrez vous concentrer sur votre roman tout à loisir et au bout du compte vous atteindrez probablement la gare de Lyon à Paris.

Vous connaissez peut-être Marseille, ou pas du tout, peu importe. Ce n’est vraiment pas une préoccupation en ce moment pour vous.

Au moment de vous lever pour sortir du wagon vous aurez envie ou pas d’être poli et vous direz ou pas bonne journée à l’inconnu.

Et cela s’arrêtera comme ça , vous serez à Paris, vous aurez mis votre roman dans votre poche et vous vous dirigerez vers toutes les bonnes raisons que vous avez formées pour effectuer ce voyage.

Au bout de quelques heures vous ne penserez même plus à cet homme assis devant vous dans un train et qui avait tellement envie de vous parler de Marseille.

Pourquoi avait il cette envie à ce moment là particulièrement ? vous ne le saurez probablement jamais et cela vous importe peu au final.

Cependant, quelques semaines plus tard, vous serez dans un nouveau train avec la volonté farouche de rejoindre Marseille pour je ne sais quelle raison. Une ville pour vous totalement inconnue.

Vous repenserez à cet homme et vous vous direz alors: mais comme c’est drôle… vous aurez l’impression d’avoir découvert une sorte de parchemin délavé avec des caractères illisibles, mais qui contiennent néanmoins une information qui vous échappe.

Pas de panique !

Regardez bien…. en face de vous il y a cette femme. N’est t’elle pas à deux doigts d’ouvrir la bouche alors que vous vous apprêtez à ouvrir un nouveau roman ?

-Connaissez vous Paris ?

Si vous ne riez pas à ce moment là c’est que vous n’avez rien compris au film

vous êtes à coté de la plaque totalement.

Vous n’êtes pas plus ouvert sur la vie et le monde que le premier informaticien venu. Par contre vous êtes certainement bien plus disposez que je ne le serai jamais à comprendre les langues informatiques.

Et c’est exactement pour ces raisons que je vous propose deux nouveaux tableaux à l’acrylique sur papier.

Pour vous parler de poésie.

Vous connaissez la poésie…?

5 réflexions sur “La programmation

  1. C’est génial, tout simplement génial mais… et le rapport avec html, css et php ? Ah moins que… étant donné que tu parles de programmation… ou ai-je loupé un train ?

    C’est au pinceau ou au couteau ?

    Aimé par 1 personne

      1. Bien sûr, la programmation est un outil formidable, j’ai suivi une formation durant quelques mois il y a quelques années et j’ai adoré, c’est épatant de voir un site se transformer, je trouve ça ‘magique’ !

        J'aime

  2. Bon jour Patrick,
    Je me demande si c’est « du lard ou cochon » 🙂 J’ai appris en autodidacte css et html et un peu de Python … en tout cas c’est de la vraie création avec des outils qui « donne à voir » … 🙂
    Et la question : « Vous connaissez la poésie…? ». Non. Et vous ? 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.