Expliquer justifier commenter

C’est un événement qui suit de près ma date anniversaire,

comme tous les ans.

Une envie profonde de me taire, de la boucler. De laisser tout en suspens. Une disparition anticipée, expérimentée.

Regarder sans le voir le monde continuer à tourner sans moi.

Ou plutôt

laisser tourner en rond au fond de moi le monde sans y toucher.

Sans y penser.

Un veau qui va à l’abattoir

Une perte de l’envie toujours pressante

d’expliquer de justifier de commenter.

Comme une envie de faire ses petits besoins

à la va vite comme une bête. Un chien.

Ce qui m’horripile chez l’autre ne peut venir que du fond de moi.

Hi han fait aussi ce vieil âne.

Toutes ces parties beuglantes, larmoyantes, que je ne veux surtout pas voir.

Qui se cherchent une raison d’être, une excuse.

Mon silence alors fusille tout ce petit monde sans ciller.

Je suis enfin un assassin comme tout le monde.

Un loup avant tout pour ce mouton de moi.

Autoportrait Van Gogh

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.