Parvenir à rien

Une expression si familière qu’on ne la regarde même plus. Et pourtant je perçois son importance mathématique brutalement désormais. Pour parvenir à rien le but, l’espoir, l’intention est que quelque chose surgisse, une fois le 0 traversé de part en part. Que le 1 soudain advienne. L’unité.

ça ne sert à rien de la clamer à tue tête. Surtout à l’autre. Cela renforce l’idée de séparation.

Parvenir à rien en soi calmement, discrètement, sans tapage.

Attendre que la pression du vide atteigne son point de rupture.

le big bang.

Anonner alors un ah silencieux.

Se réfugier dans le salmigondis total.

S’y enfoncer profondément. Comme la termite dans sa galerie.

Eprouver sans broncher la longue série des métamorphoses.

La déformation des os crâniens pour parvenir à l’orthognathe,

sentir pousser sur le front une paire d’antennes monoliformes.

traverser enfin comme on prend un raccourci champêtre tout l’hémimétabole

Et au bout du compte découvrir une paire d’ailes, puis une autre …

Comme soudain on aperçoit l’infini des nombres qui s’élance vers lui-même.

Révolution personnelle Opalka

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.