Le précis et le flou

Avec la notion de fragment que nous avons vue dans les deux articles précédents (1)s’ouvre un champs nouveau pour les peintres. Pas seulement dans le sujet et les formats mais aussi dans la façon de représenter la réalité. L’impressionnisme est sans doute le fruit de cette prise de conscience.

En décidant de sortir de l’atelier pour se confronter directement au motif à l’aide des tubes de peinture à l’huile qui sont une invention contemporaine, le peintre traque la lumière in situ. Terminé les jus bruns, les temps d’attente de séchage interminables, il suffit désormais de prendre un bagage plus léger et de s’en aller par les sentiers pour voir directement.

De nouvelles questions se posent alors à la fois sur la technique et sur le rendu. Le travail à la prima devient de plus en plus une priorité ce qui n’empêche pas les peintres de fignoler ensuite leurs œuvres en atelier. L’important est de capter le plus rapidement possible l’impression que laisse le sujet. La notion de touche rend compte elle aussi d’une compréhension différente de la peinture. la touche plus ou moins fluide, souple, pâteuse, prend le pas sur l’arrangement fastidieux des glacis. La touche rend compte de cette intérêt pour la fragmentation, de la décomposition. On pense à Seurat notamment qui ne dépose plus sur la toile que des points de couleurs primaires dont la juxtaposition créera l’illusion de nouvelles couleurs dans l’œil du spectateur.

Dimanche à la grande Jatte Georges Seurat

Les règles académiques sur laquelle on se base pour restituer de la profondeur, à l’aide notamment du précis et du flou sont bousculées en même temps que l’ordre classique du contraste.

Que tout soit précis, que tout soit flou ne semble plus représenter de problème pour le peintre. C’est qu’il n’est plus obsédé par la représentation d’une réalité comme ses prédécesseurs, mais par l’impression que provoque en lui cette réalité par le biais de la lumière. Lumière qui n’a plus la nécessité d’être extraire laborieusement à l’aide du blanc mais de la couleur elle-même.

Par un jeu d’apposition de couleurs la lumière vient désormais du tableau lui-même.

Impression soleil levant Claude Monet

Sans doute Monet n’existerait-il pas sans Eugène Boudin, ce peintre dont on disait qu’il savait caresser les nuages. Ce qu’apportera Boudin à Monet c’est sans doute une question qu’il cherchera à résoudre tout au long de sa vie. Une nouvelle façon de rendre compte de la lumière grâce à la fragmentation, à la décomposition, à la touche. Et bien sur à ne plus tenir compte des règles du précis et du flou.

Entre ciel et terre Eugène Boudin

On pensera également à Turner qui partira du précis au début de sa vie pour parvenir à de plus en plus de flou et de lumière en fin de parcours.

En feuilletant de nombreuses monographies de peintre c’est à peu près toujours le même mécanisme que je vois s’opérer entre deux intentions. La première semble inhérente à la jeunesse, c’est celle de précision, quant à l’autre c’est de se détacher des poncifs, du connu qui mène le peintre vers des dispositifs impliquant soit de grands aplats de couleurs, soit une réduction presque totale de traits nets.

C’est comme si le peintre avait traversé tout le chaos de l’existence et n’en conservait finalement qu’une sorte d’humilité à ne pas chercher à en restituer une totalité mais juste un trait ou deux qui semblent transparaitre.

Fenêtre Jacques Truphémus

https://peinturechamanique.blog/2021/02/10/le-detail-et-le-fragment-dans-la-peinture-2/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.