Trop et pas assez

Entre ces deux extrêmes une danse derviche m’apprend l’immensité du point de bascule. Je parle trop écris trop peins trop pour m’elancer vers le pas assez dans une constance de metronome.

Les deux marges de ma vie

Trop et pas assez.

Au chevet de ma page vide

Une réflexion sur “Trop et pas assez

Les commentaires sont fermés.