Pouvoir et pensée

La pensée peut-être est une forme d’art.

Un art du cirque, de l’acrobatie.

J’ai envie de dire ça

parce que je fus acrobate.

Je sais comme il faut s’entrainer beaucoup avant de commencer à pouvoir approcher de la souplesse.

de cette souplesse là.

Cela va avec une idée de la jeunesse.

Et aussi avec le pouvoir.

le besoin de puissance.

Pensée puissance pouvoir

Et puis un jour on se loupe,

on chute.

parfois de haut.

On découvre la douleur, la vraie.

On comprend qu’elle soutient la pensée.

que la pensée panse.

Qu’il faut aller encore plus en dessous

en deça.

Accepter de n’être que le silence d’une sensation.

pour écouter le cœur.

Des digues, un barrage alors s’évanouissent

L’enfance le retour au démuni

au léger soudain d’une plume

à l’intime du tout

pour rien.

encre sur papier

Une réflexion sur “Pouvoir et pensée

Les commentaires sont fermés.