L’insensé mis au ban

En mars 2019 Grégoire Falque alias « Le Délesteur » a été « effacé » des pages de recherche de Google sous prétexte que ses publications étaient  » vide de sens » pour un employé de la célèbre firme accompagné de son fidèle algorithme.

Grégoire Falque a eut beau protester et il continue de le faire, en vain.

Cela fait réfléchir.

Si un sombre scribouillard a ainsi pouvoir d’effacer le travail d’un artiste sous prétexte qu’il le trouve « vide de sens » qu’en est t’il alors des publications de chacun de nous?

On le sait désormais tout ce qui passe par le numérique nécessite désormais une contrainte c’est la fameuse « meilleure expérience utilisateur »

Et ce sont des robots qui se chargent la plupart du temps d’en décider en épluchant un certain nombre de critères.

Nous l’auront donc compris tout ce qui est insensé et inconfortable doit être mis au ban de la sphère numérique.

Il y a maintes manières d’être effacé de la plus subtile à la plus grossière.

Soit les robots considèrent que votre contenu n’est pas intéressant et ne vous référencent pas dans les fameuses pages google, soit vous pouvez recevoir un message directement par mail vous indiquant de rejoindre une certaine conformité sous peine de sanctions.

Si l’art ne peut plus exprimer à voix haute ce que les gens normaux nomment l’insensé, il y a une sacrée couille dans le pâté.

Car l’insensé mis au ban d’une société ne tardera pas à en devenir le cœur névralgique par un phénomène mystérieux dont je ne vous fatiguerai pas à expliquer les méandres, le cheminement.

C’est un peu comme la mort que l’on a expulsé du cœur des villes pour laisser croire aux citadins que celle ci avait disparu, qu’elle n’existait plus.

Avez vous vu le cœur de la ville désormais, y a-t-il jamais eu quelque chose de plus mortel que toutes ces agences bancaires, ces officines d’assurance, et ces magasins de fringues à perte de vue ?

On ne peut pas traiter ainsi l’insensé ni la mort sous peine de subir tôt ou tard le retour du boomerang en pleine poire.

En attendant je vous laisse le lien pour aller voir le travail de Grégoire Falque que personnellement après les premières strates où j’ai explosé d’un rire nerveux, j’ai découvert extrêmement poétique, pour ne pas dire « essentiel » afin de ne pas crever la gueule ouverte étouffé par les miasmes de cette organisation de malfaiteurs qui désormais nous extorquent non seulement nos données personnelles, mais tout ce qui donne un peu de sel à la vie.

https://www.facebook.com/byarseneca

https://www.arseneca.com/?fbclid=IwAR2ThITleSo4KaMNpNErCkxelFWi_U0aejaMftN6Pt-m_VA4DGIlacYyDE8

3 réflexions sur “L’insensé mis au ban

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.