Les jours filent

Déjà la fin juillet autant dire la moitié de l’été, crénom les jours filent

Et cette sensation de patauger dans la semoule.

La soixantaine second effet kisscool

Impression de m’accrocher à mon pinceau comme sur le radeau de la Méduse

Les réseaux sociaux n’arrangent rien.

A quand ne sera t’on plus que virtuel?

Respirer, évacuer le monde

Pour pouvoir se sentir un peu.

Cette présence se fiche des noms elle n’est qu’être là

Très là

Seulement

Produire donne l’illusion d’une abondance

Multiplier les pains.

Huile sur toile 2x 40x40cm Patrick Blanchon 2021

6 réflexions sur “Les jours filent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.