Le naturel

« Ce n’est pas naturel » me dit-t ‘il. Et je cherchais confusément ce qu’il essayait de me dire. J’avais pris une grande feuille blanche et je m’étais mis à dessiner d’après un modèle. Je dis d’après un modèle car avec lui il n’était pas question de recopier. Il fallait seulement « s’inspirer ». Et déjà c’était une difficulté pour moi de comprendre ce mot.

Il fallait que je sorte quelque chose de personnel à partir du travail réalisé par quelqu’un d’autre où tout était déjà réfléchit. La composition, la ligne, la couleur et je trouvais cela tellement beau, j’étais tellement impressionné par l’habileté de cette œuvre que je me demandais bien ce que moi avec mon ignorance crasse j’allais bien pouvoir extirper de ce que j’imaginais être la somme de mes manques.

-Regarde ton modèle avec attention saisis son esprit, ce que le peintre a voulu faire passer.

Puis écarte le de toi, oublie le et dessine, peins.

Tout ce que j’arrivais à faire était de tenter de mémoriser chaque détail et déjà la tache me semblait difficile.

Puis au bout d’un moment, j’écartais la photographie et je me lançais en commençant par le premier détail que j’avais retenu. Peut-être qu’en retrouvant ainsi chaque détail et en les dessinant de mémoire parviendrais je à m’approcher petit à petit de mon modèle.

-Tu ne sais pas regarder me dit le professeur, tu ne t’attaches qu’aux détails il est préférable de comprendre la construction dans son ensemble en résumant celle ci par des formes simples comme le rectangle, le carré, le cercle ou le cylindre. Ensuite une fois celles ci posées il te sera plus facile d’ajouter les détails.

Je gommais ce que j’avais fait et recommençais.

-Ce n’est pas naturel. Ta façon de dessiner n’est pas naturelle.

J’en étais là comme paralysé soudain par la remarque qu’il m’avait fait.

Mais que signifie donc être naturel déjà ? et mieux encore comment s’y prendre pour dessiner « naturellement ».

-Il ne faut pas réfléchir au moment où tu te lances dans le dessin.

tu peux réfléchir avant ou après mais pas pendant.

Je sentais qu’il me disait quelque chose d’extrêmement important mais que je ne parvenais pas à traduire en mots et encore moins en actions.

Comment s’y prendre ?

-Cela prend du temps, beaucoup de temps il faut beaucoup s’entrainer. Et s’est bien de commencer à ton âge ! Peut-être que dans dix ou vingt ans tu dessineras enfin de façon naturelle. C’est très difficile d’être naturel vois tu parce que la plupart des gens ne savent absolument pas ce qu’est la nature. Et encore moins ce qu’est leur propre nature.

C’est vers ça qu’il faut aller, ta propre nature tu comprends ?

J’avais dix ans à peine et non je ne comprenais pas du tout. J’attendais avec impatience la sonnerie indiquant la fin du cours afin de m’élancer vers la cours de récréation.

Lola la chatte de la maison vue par la fenêtre de l’atelier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.