Peindre et se taire.

J’ai beaucoup écris sur la peinture. Sans doute beaucoup trop. En fait je cherchais à me rassurer de quelque chose tout en espérant que le partager m’aiderait à me libérer de cette angoisse primordiale.

Souvent j’ai regretté d’en avoir trop dit comme si j’enfreignais une règle tacite, une sans doute des plus importantes de l’art, celle imposée par la qualité de silence dont se revêt l’œuvre une fois au jour.

Cette recherche de limite finalement enfantine pour faire réagir le mystère. Pour que le mystère m’épingle me crucifie sur une croix quelconque. Me ramène au quelconque en guise de punition.

Car toute punition provenant du mystère non seulement le prouve, mais aussi le renforce à la façon d’un clou pénétrant l’épaisseur d’une tête de bois.

Le résultat est que durant presque une année je n’ai cessé d’osciller entre peindre et écrire.

Peut-être pour en arriver au final à peindre et se taire. Ou écrire et ne plus peindre.

Il faudra désormais que j’escalade encore la pente d’un versant comme de l’autre pour améliorer la qualité du silence.

Duo peinture à l’huile sur toile 100×80 cm Patrick Blanchon 2018

7 réflexions sur “Peindre et se taire.

  1. Peindre et se taire .. j’en arrive en ce moment ( depuis 18 mois en fait) au stade… de ne plus peindre. L’urgence de peindre est partie, ….. complètement. Encore quelques « pipléttages » sur youtube, peut être un dernier sursaut !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.