Le fragile et le fort

Tu dis c’est fort ou c’est fragile sans connaitre. Tu le dis par reflexe, par habitude, poussé par les on-dit.

Tu devrais te taire.

Et vivre le silence fracassant qui suit à son début.

Qui brise toutes les murailles par sa fréquence assourdissante.

Et te laisse là éventré, ébloui, tout en même temps.

Enfin prêt à rebattre toutes les cartes et les redistribuer

La dernière étape est de repousser la pensée pour laisser le souffle aller.

Sans même y penser.

Huile sur toile Patrick Blanchon

2 réflexions sur “Le fragile et le fort

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.