Abondance et prolixité.

Juin couvre de fleurs les sommets,

Et dit partout les mêmes choses;

Mais est-ce qu’on se plaint jamais

De la prolixité des roses? (Hugo,Chans. rues et bois, ).

Trouver l’équilibre entre l’abondance et la prolixité n’est pas une mince affaire, en peinture comme dans le reste.

L’abondance émerveille tandis que la prolixité agace, c’est le revers de toute médaille.

On pourrait aussi dire plus simplement aller du tout au rien, et aussi tout ou rien comme s’il s’agissait de bornes à ne pas dépasser, à ne pas franchir, une sorte de cadre.

C’est aussi une façon d’exprimer l’emploi que nous faisons de l’Energie. Sans canalisation, elle s’éparpille dans les champs et s’enfonce rapidement sous la terre pour rejoindre la nappe phréatique. Parfois elle n’a même pas le temps d’atteindre à la bonne profondeur, le jour se lève, avec lui la chaleur, et l’évaporation.

Pourquoi cette bêtise d’ôter les haies, les arbres, les bocages si ce n’est pour courir vers la prolixité des moissons, et le profit.

L’ignorance est souvent prolixe car ne sachant rien elle ne cesse de tâtonner dans toutes les directions sans jamais pouvoir se satisfaire d’un lieu, d’un temps où se poser.

S’en rendre compte et crier Eureka ne règle qu’une petite partie du problème.

On peut comprendre tellement de choses avant de les connaitre.

L’abondance est souvent représentée par une corne en spirale large à la sortie, mince à son début.

C’est exactement ce que disait mon bon maître Eckhart :

Il faut qu’un homme devienne véritablement pauvre et aussi libre à l’égard de sa propre volonté de créature qu’il l’était lors de la naissance. Et je vous le dis, par la vérité éternelle, aussi longtemps que vous désirerez accomplir la volonté de Dieu, et que vous soupirerez après l’éternité et après Dieu, -tant qu’il en sera ainsi, vous ne serez pas véritablement pauvres. Celui-là seul a la véritable pauvreté spirituelle, qui ne veut rien, ne sait rien, ne désire rien.

Mince à son début la corne d’abondance s’élargit en effectuant une spirale pour s’achever en une ouverture large. C’est en empruntant cette spirale, semblable à celle utilisée pour le jeu de l’Oie que la prolixité s’affaiblit peu à peu pour se métamorphoser en silence, en vide.

C’est ainsi surement que naît la poésie, ce mot moderne de la Grâce.

A cet instant il suffirait de presque rien pour qu’un big bang explose et que tout recommence, encore et encore.

2 réflexions sur “Abondance et prolixité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.