Comètes

Ishtar Huile sur toile 60×80 cm 2019

La solitude des comètes qui traversent l’infini. Elles vont et viennent attachées à leurs trajectoires cycliques, la prochaine sera visible aux environs de juillet-aout 2126 en France et a été baptisée 109P/Swift-Tuttle. Les comètes sont constituées de glace parait-t ‘il. Peut-être que toute l’eau de notre planète provient d’une collision avec l’une de ces voyageuses au long cours qui un jour aura décidé de nous heurter pour terminer son voyage en beauté.

Il y a de cela quelques mois j’avais éprouvé une nécessité de géométrie. Je m’étais mis à peindre de façon appliquée de petites formes que j’avais auparavant soigneusement dessinées.

Je cherche la relation de ce fait, ce besoin soudain de géométrie qui s’était relié à la Civilisation Chaldéenne et notamment à la déesse Ishtar et cette histoire de comète.

Le lien est probablement la structure de l’eau, les formes que peuvent emprunter ses molécules suivant les territoires qu’elles traversent. Je n’allais pas très bien à l’époque où j’ai réalisée cette série de toiles géométriques, et il me semblait qu’elles m’aideraient à me sentir mieux, ne me demandez pas pourquoi ni comment.

D’après des études scientifiques il est possible de structurer les molécules d’eau. Elles peuvent ainsi devenir des magnifiques formes géométriques si on se trouve dans un état de gratitude, un sentiment d’amour, si on met du Mozart où des chants Grégoriens dans leur environnement. A l’inverse elles deviennent difformes lorsqu’elles sont en présence de la douleur, de la fausseté, de la violence et de la musique Métal.

Sans doute la nature profonde des comètes se modifie t’elle également suivant les galaxies qu’elles traversent, les peuples qui les habitent.

Du reste ne sont elles pas considérées soit comme des signes néfastes ou bénéfiques dans les archives de l’humanité ?

Sans doute qu’une observation attentive des situations géopolitiques et leurs relations avec la structure des molécules d’eau nous permettrait de faire un grand pas vers l’harmonie possible de la planète.

Sans doute pourrait on même commencer par faire attention à ce que l’on pense éprouve et dit devant un simple verre d’eau dont le contenu rejoindra nos propres cellules et les impactera.

On commence tout juste à comprendre une toute partie de la réalité constituée d’ondes, de fréquences, de vibrations. Et évidemment même dans ce domaine nouveau le risque de complot qui a désormais tout envahi est grand.

D’après certaines sources plus ou moins fiables sur internet il y aurait même une censure concernant certaines œuvres musicales car elles auraient le pouvoir d’harmoniser trop bien les humeurs. Notamment un cantique dédié à Saint Jean le Baptiste, qui on s’en souviendra est connu pour baptiser par l’eau.

L’eau est un élément étrange, c’est le seul qui peut passer par trois états différents : liquide, gazeux et solide. Et tout modernes que nous pensions être nous n’en savons pas beaucoup la concernant. Cela devrait forcer notre modestie.

Un sage a dit que l’on commençait à devenir sage lorsqu’on découvrait l’étendue de notre propre ignorance, je ne peux qu’être d’accord avec cette réflexion.

C’est à partir du constat de cette ignorance que l’on peut vraiment se mettre à étudier vraiment et non pas répéter bêtement ce que l’on croit savoir pour l’avoir lu ou entendu, c’est en l’expérimentant pour soi-même surtout.

La seule certitude que je peux avoir c’est que je ne sais rien. Je crois que cela m’est venu progressivement, comme des voiles qui se déchirent.

Alors bien sur je peux parfois paraitre un peu bizarre pour un certain nombre de personnes qui elles semblent savoir ce qui est vrai et faux, des personnes « normales ». Mais je préfère de mon coté rester accroché à mon constat d’ignorance et ce aussi bien dans ma vie de tous les jours qu’en peinture par exemple. Une ignorance fondamentale si je peux dire.

Sitôt que l’on croit savoir quelque chose, une porte se referme dans notre esprit et ça commence à sentir le renfermé.

Le mieux que j’ai trouvé c’est de laisser toutes les portes ouvertes pour aérer continuellement la pièce.

Du coup oui je crois que les comètes ont un rôle important à jouer dans l’équilibre de l’univers, je crois qu’il serait bon que je me remette à écouter des chants grégoriens, et à éprouver de la gratitude lorsque j’ouvre le robinet pour boire un simple verre d’eau.

Je crois aussi à la possibilité de penser tout le contraire demain et ce n’est pas bien grave.

Je ne peux rien commander d’avance, je ne peux qu’autoriser l’instant à être ce qu’il est et m’enlever le plus souvent du chemin car c’est souvent moi l’obstacle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.