La pauvreté d’âme

Je ne sais pas ce qu’est l’âme, mais la pauvreté d’âme.

L’examen des intentions me reconduit.

J’écoute me relis m’évanouis.

Alors je vois

Le beau pays l’intensité des ors et des bleus.

Et ma soif inextinguible

Et toute la somme des empêchements.

je suis cette bête de somme.

Un âne qui se prend pour un aigle.

et le contraire parfois aussi.

Un fou qui aura tout inversé

l’or vaut la boue

Le bleu du ciel les ecchymoses.

Je peux voir tout cela et l’étendue des pauvretés

mais je ne sais pas ce qu’est l’âme

Je ne veux pas le savoir.

Décomposition Huile sur toile 150×70 cm 2019 Patrick Blanchon

Une réflexion sur “La pauvreté d’âme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.