Poésie et mathématiques.

Puisque l’heure des bilans sonne le glas des illusions allons zozo allons z’y. J’avoue que je n’ai jamais fait le moindre effort pour associer l’élégance et les mathématiques, l’élégance à la poésie.

Ce n’est sans doute pas tant de la paresse que de l’orgueil ou de la timidité.

Une sorte de volonté à l’apparence imbécile me rend niais sitôt que je vois des chiffres s’aligner, des vers s’enchevêtrer et qui contiennent l’air et l’eau et tout le nécessaire.

J’ai beau tourner tout cela dans ma tête dans mon cœur avec une louche je vois bien que la soupe cuit doucement avec la promesse d’avoir un joli bol en fin de journée, mais la patience parfois me manque.

En attendant je m’interroge sur ce qu’est l’élégance, celle que je veux associer-parait-il-aux mathématiques dont j’ignore tout, à la poésie dont je ne sais rien.

Je veux donc associer deux inconnues dans une équation alors que je ne sais pour ainsi dire rien de l’art des résolutions.

Quelle ineptie !

Peut-être alors devrais-je m’intéresser à la résolution à ce qu’elle représente pour moi vraiment ?

A part me réduire perpétuellement en poudre.

Hier dans une exposition je rencontre cette femme qui fabrique de magnifiques objets avec de la terre et du feu.

J’ose l’interroger sur sa manière de faire, comment s’y prendre pour obtenir de si belles choses et mystérieuses et familières.

C’est une alchimiste passionnée d’une grande générosité car elle n’est pas tenue du tout de dire ses secrets mais elle les livre.

Elle les livre pour aller plus loin, pour s’en débarrasser, car elle sait comment régler la température de la flamme, modifier l’ouverture de l’évacuation des fumées.

D’une certaine façon nous nous sommes aidés. Moi en posant une question de benêt, elle me répondant pour se décharger d’une réponse de maître.

Et là bizarrement j’ai l’impression que c’est élégant , mathématique, et poétique en même temps.

Sauf que je suis bien embêté, je ne sais pas si je parviens à l’exprimer dans un langage compréhensible, clair pour un autre que pour moi-même.

Embêté ? Une figure de style ? C’est cela brouiller les pistes.

Je suis content d’être clair vis à vis de moi déjà.

Céramique Joëlle Waquet

Une réflexion sur “Poésie et mathématiques.

  1. Bon jour Patrick,
    On n’a pas les dimensions… de cette céramique… j’ai l’impression qu’elle est immense… (elle ressemble à une soucoupe volante ou à un objet mystique 🙂 )… en tout cas c’est une magnifique oeuvre qui me semble en lévitation…
    Bonne journée 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.