L’esbrouffe

Je ressors ce mot dont je ne me suis pas servi depuis belle lurette: l’esbrouffe qui provient de l’argot ou du patois et qui implique une certaine force, à contrario de l’entourloupette qui elle nécessite un brin d’intelligence minimum.

Le vol à l’esbrouffe était bien connu, surtout chez les Allemands ( voir Macé dans la chanson de Vidocq, si vous voulez des références plus précises)

Faire de l’esbrouffe c’est aussi faire du tapage, pendant qu’un complice vide les poches des victimes dont l’attention est ainsi détournée.

Ce n’est pas bien honnête.

Mais comme je ne sais pas ce qu’est l’honnêteté, je suppute que j’ai utilisé l’esbrouffe beaucoup à la seule fin, non pas de détrousser qui que ce soit, mais plutôt d’en avoir le cœur net.

Parce qu’il y a l’honnêteté partagée par le plus grand grand nombre et puis celle que l’on se doit à soi-même.

Et comme j’étais débiteur vis à vis de cette dernière depuis des lustres, ce qui dans mon esprit dépasse probablement belle lurette, ce n’est pas un hasard si le mot esbrouffe a surgit du bol de café noir pour me pénétrer dans les narines sous forme de vapeur.

J’ai toujours pratiqué l’esbrouffe comme un exercice physique, la marche à pied ou l’épluchage de légumes.

Disons que c’est un leg, un héritage, je n’ai absolument rien inventé. tout était là déjà bien avant que je ne pousse mon premier vagissement.

Dans ce qu’il me reste de mémoire, mon grand-père paternel, un fort des halles faisait de l’esbrouffe pour un oui pour un non, ce sur quoi il était immédiatement suivi par son épouse, ma grand-mère, qui ne lésinait pas sur la précision des mots pour qu’ils soient les plus percutants possibles, et enfin mon père a tout récupéré pour me le resservir à toutes les sauces en mettant si je peux dire plus que la main à la pâte. Ce qui est bizarre dans une famille de bouchers.

Enfin voilà, mon tour un jour est arrivé d’empoigner tout ce fatras et comme j’étais jeune, sans le moindre discernement, j’ai cru que ça m’appartenait, que tout ne venait que de moi, que j’étais l’esbrouffe incarnée si l’on veut.

Ca m’est presque complètement passé depuis le temps bien sur. mais une fois ou deux par an j’ai des rechutes.

Comme si je ne voulais pas lâcher tout à fait prise. Comme si j’allais me retrouver parfaitement seul d’un coup, et totalement à poil sans m’appuyer sur cette capacité à pratiquer le coup d’état, la provoque, l’outrance.

Pour me soigner parce que c’est une maladie aussi insidieuse que celles appelées vénériennes, parfois on ne peut mesurer les conséquences des débordements que longtemps après, une fois que c’est trop tard généralement, j’essaie d’écrire ou de peindre.

ça me calme beaucoup pendant que je le fais. Après évidemment je ne devrais sans doute pas montrer tout ce que je produis ainsi, ça risque de choquer pas mal de gens, les proches surtout, ou encore certains employeurs curieux, ou encore des ex à qui je ne donne jamais de nouvelles.

Mais bon comme il y a de fortes chances pour ces gens en général ne sachent pas plus qui je suis que moi-même, quelle importance.

Bien au contraire toutes les observations, les critiques, les plaintes ne me serviront qu’à mieux cerner peut-être l’esbrouffe générale, ce qui par les temps qui courent n’est pas rien.

Robert mon grand-père fort des Halles Huile sur toile, pas à vendre.

2 réflexions sur “L’esbrouffe

    1. C’est vrai Christine, le tout étant de se souvenir de ne pas se confondre en celle-ci, de s’y perdre comme on peut se perdre dans l’alcool, le sexe, la spiritualité, la peinture … Je crois qu’on a tous aussi un sacré équilibre qui nous maintient la tête hors de l’eau si on dépasse l’âge de 7 ans sans se jeter par la première fenêtre venue.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.