Aspirer à la quiétude

Aspirer à la quiétude est souvent le meilleur chemin pour entrer dans l’agitation. Parce que l’agitation est le socle, ce socle qui nous échappe autant qu’on désire lui échapper.

Voir l’agitation, se mêler totalement à celle-ci, demande autre chose que du courage ou de la folie. Cependant qu’il faut souvent tenter ces deux voies avant de saisir qu’elles ne fonctionnent pas.

Voir l’agitation demande d’être humble, de perdre cette notion d’importance de soi à laquelle on s’accroche sans arrêt.

Si je n’ai pas d’importance, si je ne suis pas grand chose, si je ne suis presque rien, je peux pénétrer dans l’agitation comme une souris dans un immense palais et ainsi l’observer tout entier à ma guise de la cave au grenier.

La difficulté n’est pas l’agitation, la difficulté est de devenir une petite souris surtout lorsqu’on imagine être un lion.

Hercule et le lion de Némée, Rubens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.