L’opinion

Puisque l’opinion est une sorte de filon qui se sonde et se resonde pour un oui pour un non désormais je me dis que ça vaut peut-être le coup de me pencher, ou de m’élever vers elle.

Car généralement l’opinion je m’en tamponne allègrement le coquillard.

Lorsqu’on me sonne pour me la demander, je raccroche aussitôt.

Lorsque je me rends au bar du coin et que quelqu’un me demande mon opinion sur l’hypothétique issue d’une match de foot, pareil.

Je ne peux pas vraiment dire que j’aime ou n’aime pas le foot, ça ne m’intéresse pas du tout.

Lorsque mon épouse veut m’acheter une chemise et qu’elle m’envoie un mms pour me présenter plusieurs coloris, je réponds généralement au pif. Pas de préférence non plus pour la couleur des chemises. D’ailleurs j’en porte rarement, je préfère les ticheurtes.

Aujourd’hui pas une journée ne passe sans qu’on ne me hèle pour me réclamer une opinion.

Il faut se méfier.

D’abord parce que je ne sais absolument pas comment elle sera utilisée.

Dans ma jeunesse je la donnais volontiers, et à tout le monde. C’est une erreur monumentale.

D’abord parce qu’elle est répétée et ce de façon souvent déformée. On peut trahir facilement l’opinion d’une telle, d’un tel pas besoin, qu’ils se prénomment Guillaume pour ça.

J’ai énormément souffert de donner n’importe quand n’importe comment à n’importe qui mon opinion.

Ce fut en quelque sorte le début d’une longue traversée du désert où j’entrepris de la boucler pour de bon sur tout un tas de choses.

Jusqu’à ce matin particulier où le chant d’un sansonnet caressa mon tympan droit, je suis un peu sourd du gauche, et s’insinua jusqu’à mon coeur. Et oui j’ai un cœur moi aussi.

Ce fut comme un grand chambardement, un séisme de niveau 15 sur l’échelle de Richter ce qui ne se voit jamais, en principe. Et soudain il se mit à pleuvoir à grosses gouttes. La répétition des plocs sur ma caboche dégarnie je crois acheva le processus d’éveil.

Aussitôt je fus envahi par une incommensurable compassion pour tous les êtres. Alors que quelques secondes auparavant j’en voulais au monde entier.

C’est comme ça que je trouvai à la fois la sortie du désert, et mes clefs de voiture que je cherchais depuis 5 bonnes minutes sur le petit parking attenant à mon logis.

Enfin je me frappais le front en les retrouvant, montais dans mon véhicule, et enclanchais la première pour me rendre à un boulot quelconque.

A ce moment j’allumai la radio comme d’habitude, et justement c’était l’heure du journal dans lequel on me faisait part de tout un tas de recueils d’opinions diverses et variées sur tout un tas de choses.

Et bien j’ai tout bonnement éteint le poste.

Je me suis mis à rouler en silence.

Arrivé au travail j’ai retrouvé mes collègues et puis on s’est mis au boulot sans trop parler pour économiser nos forces.

A l’heure du déjeuner on rompt le silence, et le pain accessoirement.

Et là chacun y va de sa petite opinion sur ceci ou cela vous savez comment ça se passe.

Les patrons sont ceci, les femmes cela, les impôts, le foot, la politique… tout y passe criblé par l’opinion de chacun. Et on s’engueule parfois copieusement.

Sauf que ce jour là j’ai eu l’impression d’apercevoir toute la scène comme si j’étais collé au plafond.

Je survolais tout cela et je trouvais ça cool.

Mes collègues avaient des opinions mais ces opinions ne m’empêchaient nullement de les apprécier chacun pour ce qu’il était.

Cela n’a évidemment pas duré. Le propre de tout éveil c’est que ça ne dure pas j’ai déjà remarqué. Le quotidien nous lamine et on finit souvent par oublier tout ce que l’on a appris dans ces périodes de grâce. C’est la vie comme on dit.

Des fois j’y repense comme aujourd’hui. Les gens ne sont pas que leurs opinions. Parfois il arrive aussi qu’ils en soient fort éloignés et ils ne le savent même pas eux-mêmes.

Huile sur toile 100×100 cm Patrick Blanchon 2015

5 réflexions sur “L’opinion

  1. au milieu de tant d’infos et contre infos , avoir sa propre opinion sur tout ou sur rien , n’est pas chose aisée mais du fond du coeur on peut partager nos idées si ce partage peut faire avancer un schmilblick totalement rouillé

    j’aime bien cette peinture sur fond rouge garance…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.