Des fleurs, des chattes et surtout pas (trop) de vagues.

Je lisais un post sur un réseau social, un post sensé être drôle sur l’appellation du papier tue-mouche au Québec, avec des photographies de John Travolta. La chute est masquée par un bandeau indiquant que le propos est censuré parce qu’elle ne convient pas au meilleur confort utilisateur.

A coté de ça je vois défiler chaque jour un tas d’images de fleurs et de chats, de chattes qui si j’avais l’esprit mal tourné me ferait immédiatement penser à autre chose que ce qu’elles sont sensées être.

De deux choses l’une je me dis. Soit je suis un obsédé sexuel irrécupérable, soit j’ai raison de voir ce que je vois car même inconsciemment la plupart de mes contemporains ne pensent qu’au cul du matin au soir même en photographiant des roses et des chatons.

Par contre l’usage veut que l’on ne le dise pas trop fort ça pourrait traumatiser une sacrée partie de la population mondiale déjà aux prises avec un certain nombre de difficultés majeures.

L’idée est qu’on ne doit pas ajouter du malheur au malheur, et des vagues aux tsunamis, ce qui dans un sens est louable, même si parfois j’ai l’impression que c’est un peu hypocrite.

Enfin bref qui suis je pour émettre un avis ? Juste un peintre qui regarde les choses et pas grand chose d’autre.

Photo trouvée sur internet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.