L’errance figurative

En tant que peintre, en tant que fou, j’ai besoin d’errer, j’en ai ce besoin viscéral. Me fixer dans quoique ce soit serait la mort, l’arrêt brutal d’un mouvement qui prend son origine dans un passé qui dépasse de très loin ma propre existence. Je pourrais parler d’un passé géologique, le passé de la roche en fusion qui cherche à s’enfuir de toute solidité de toute immobilité comme de toute fatalité.

C’est pourquoi je n’établis pas de frontière entre les genres en peinture, je ne comprends pas qu’on puisse diviser, séparer l’abstraction de la figuration par exemple.

Aussi il m’est nécessaire de me laisser libre de pouvoir passer de l’un à l’autre sans questionnement.

Je rampe dans un étroit couloir constitué de risques de doutes en permanence à propos de cette liberté que j’ai choisie, mais cela n’est rien à côté de ce qu’elle me fait vivre.

A côté de cette approche tectonique de la peinture comme de la vie.

Parfois je peux saisir comme un rythme lent et sourd qi accompagne mon geste au fusain, je sais que je suis dans cette errance, je le suis de façon consciente de plus en plus comme un danseur s’approche de la vérité de la justesse d’un mouvement.

Est-ce conscience le bon mot ? ça ne se passe pas que dans la tête, mais dans le corps tout entier.

A ce moment là mon petit doigt, ma nuque, mes orteils sont aussi doués de conscience que ma cervelle.

Et je me sens vivant tout en étant ici et dans l’ailleurs profond.

Vierge d’après Léonard De Vinci et main « sale ».

Une réflexion sur “L’errance figurative

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.